A Montpellier, une Maison des résistances contre un projet routier

Durée de lecture : 3 minutes

19 octobre 2020



Au bout d’un chemin caillouteux, une bâtisse apparaît entre les chênes verts. Déployée sur la façade, une banderole indique « Mer »  : car c’est ici, sur la commune de Combaillaux, au nord de Montpellier, que des militants ont décidé de créer une « Maison de l’écologie et des résistances », sur le modèle de celles créées par Extinction rebellion, notamment près de Paris. « Nous voulons ouvrir un lieu d’accueil et de rencontre pour les luttes écologistes et sociales », dit Océane (le prénom a été modifié). L’endroit n’a pas été choisi par hasard : la maison – tout comme la garrigue alentours – est menacée par un projet routier dont Montpellier est friande. Le « Lien », pour « liaison intercantonale d’évitement nord », prévoit 8 km de goudron, plusieurs échangeurs (dont un à trois niveaux), un tunnel et un viaduc, à travers l’un des derniers poumons verts de l’agglomération languedocienne.

Le projet routier pourrait détruire plus de 40 ha d’espaces boisés et de garrigues.

« On considère que l’ensemble de la zone concernée par le projet est une Zad », ajoute Océane, membre du collectif SOS Oulala, mobilisé contre le Lien. La menace est d’autant plus pressante que le Conseil départemental, porteur du projet, compte commencer les travaux « d’ici la fin de l’année ». Face à l’arrivée imminente des bulldozers, quatre associations locales – Extinction rebellion, Action non violente – COP21, Greenpeace et SOS Oulala – ont lancé l’occupation du terrain et de la maison, depuis le 6 octobre dernier.

Deux personnes vivent désormais en permanence sur place, mais les activistes se relaient chaque jour pour assurer une présence et animer l’espace. « Nous voulons créer un lieu ouvert à tous et toutes, avec des événements, des rencontres, d’expérimentation », précise Océane. Le lieu est ainsi aménagé en conséquences : outre des chambres et un coin cuisine bien approvisionné, les opposants au Lien ont planté les premiers plants d’un potager permacole et réfléchi à la construction d’un barnum. Dans le salon, des artistes sont venus peindre des pies grièches et des lézards ocellés, menacés par les travaux routiers, « pour qu’on se rappelle pour quoi on lutte », glisse un habitant.

Des artistes ont représenté les espèces animales et végétales menacées par le projet routier.

Lundi 19 octobre matin, le Conseil départemental de l’Hérault n’avait pas réagi à cette occupation. Mais début octobre dans le Midi Libre, le département défendait bec et ongles son projet, présenté comme une « route durable ». Pour les opposants, pas question de lâcher non plus. Deux recours sont toujours en cours d’instruction devant le Conseil d’État. « Après la bataille juridique, nous passons à une nouvelle étape, dit Océane. On prend le relais avec un mode de lutte plus direct, et on espère être rejoints par le plus de personnes possibles. » Selon les associations, le Lien détruirait 42,5 ha d’espaces forestiers, près de 5 ha de zones humides et mettrait en danger 109 espèces protégées.

Tracé du « Lien » présenté par le Conseil départemental de l’Hérault.

- Source : Reportage par Lorène Lavocat, pour Reporterre.





Lire aussi : Avec le projet de contournement de Montpellier, la voiture reste reine


2 mars 2021
Mouvement climat : appel à contribution pour une enquête sociologique
Lire sur reporterre.net
2 mars 2021
Les hommes dominent encore la recherche sur l’écologie
Lire sur reporterre.net
1er mars 2021
Manifestation devant l’Assemblée nationale pour défendre les forêts
Lire sur reporterre.net
1er mars 2021
Après le sévère jugement de la Convention, le gouvernement défend sa loi Climat
Lire sur reporterre.net
28 février 2021
Un tribunal ordonne le démontage d’éoliennes dans l’Hérault
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Climat : les efforts des États diminueraient de seulement 0,5 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La Convention citoyenne va juger l’action du gouvernement
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La militante Valérie Murat condamnée à payer 125.000 euros pour avoir dénoncé la présence de pesticides dans du vin
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Le gouvernement promeut une autoroute en Haute-Savoie malgré les protestations de la Suisse
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
En Haute-Loire, le tribunal autorise la poursuite des travaux destructeurs de la RN88
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
119 élus européens dénoncent les failles dans l’évaluation des pesticides
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
La France ne respectera pas ses objectifs climat pour 2030 selon une nouvelle étude
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Des jeunes Québécois veulent poursuivre le gouvernement canadien pour inaction climatique
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Pesticides : la justice est saisie pour empêcher le retour des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
Incendie de Rouen : Lubrizol tente d’éviter son procès
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Grands Projets inutiles Autoroutes

2 mars 2021
Climat : le grand courant marin de l’Atlantique se ralentit
Info
2 mars 2021
Audrey Pulvar, il est temps d’être vraiment écologiste
Édito
1er mars 2021
Starlink, le plan géant d’Elon Musk pour occuper l’espace
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Grands Projets inutiles Autoroutes