À Singapour, un robot contrôle le respect par les promeneurs des distances de sécurité

Durée de lecture : 2 minutes

10 mai 2020 / The Strait Times



Depuis le 8 mai, un robot à quatre pattes patrouille dans le parc de Bishan-Ang Mo Kio, à Singapour, pour rappeler aux gens les mesures de distance de sécurité.

Baptisé Spot, le robot participe aux efforts d’éloignement sécuritaire dans les parcs, jardins et réserves naturelles gérés par le National Parks Board (NParks) et dans les parcs gérés par les conseils municipaux.

L’essai pilote est mené conjointement par NParks et le Smart Nation and Digital Government Group (SNDGG).

Le robot Spot diffusera un message enregistré rappelant aux visiteurs des parcs d’observer les mesures de distance de sécurité.

Il est équipé de caméras, rendues possibles grâce à un système d’analyse vidéo développé par le gouvernement, pour l’aider à estimer le nombre de visiteurs dans les parcs.

Les caméras, cependant, ne pourront pas suivre ou reconnaître des individus spécifiques, ni collecter des données personnelles.

Dans le cadre de cet essai de deux semaines, Spot sera déployé sur une distance de 3 km dans la section des plaines fluviales du parc pendant les heures creuses, et sera accompagné par au moins un agent de NParks.

Si l’essai s’avère concluant, NParks envisagera de déployer Spot dans le parc Bishan-Ang Mo Kio le matin et pendant les heures de pointe du soir.

NParks envisage également de déployer le robot dans d’autres parcs tels que Jurong Lake Gardens.

Développé à l’origine par la société américaine Boston Dynamics, le robot à quatre pattes est capable de franchir des obstacles plus efficacement que les robots à roues, ce qui le rend adapté à différents terrains.

Il est également équipé de capteurs de sécurité pour détecter les objets et les personnes à moins d’un mètre afin d’éviter les collisions.

GovTech a enrichi Spot de diverses fonctions telles que la télécommande, la cartographie 3D et les opérations semi-autonomes pour faciliter l’essai.

Il cherche actuellement à développer des analyses permettant à Spot de vérifier si les visiteurs du parc observent les mesures de distance de sécurité.

Comme il est contrôlé à distance, les patrouilles du parc nécessitent moins de personnel, ce qui permet de réduire les contacts physiques entre les membres du personnel, d’éloigner les visiteurs du parc en toute sécurité, cela afin de réduire leur risque d’exposition au virus Covid-19.

NParks déploie également 30 drones pour détecter les visiteurs dans certains parcs et zones naturelles.

- Source : Strait Times

- Complément d’info : Autre vidéo présentant le robot :





Lire aussi : L’inquiétante montée des robots tueurs
DOSSIER    Science et citoyens Covid-19

THEMATIQUE    International Libertés
23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien
30 septembre 2020
Intimidations, arrestations… Les écologistes biélorusses réprimés par le pouvoir
Info
22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Science et citoyens Covid-19



Sur les mêmes thèmes       International Libertés