Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Forêts tropicales

Au Brésil, la déforestation s’accélère

Entre août 2017 et juillet 2018, 7.900 km² de forêt ont été déboisés au Brésil, selon des chiffres du ministère brésilien de l’Environnement, récoltés par surveillance satellitaire. C’est la pire année depuis une décennie, avec une augmentation de 13,7 % de la déforestation par rapport à la période 2016-2017.

Après avoir chuté pendant plusieurs années, la déforestation est repartie à la hausse en 2013, année suivant l’approbation par la présidente Dilma Rousseff d’un nouveau code forestier qui amnistie les déboisements sur les petites propriétés. Le déboisement a augmenté au fil de quatre des six années qui ont suivi, y compris en 2016, l’année où Rousseff a été destituée et remplacée par son ancien vice-président, Michel Temer.

« La surface déboisée cette année est énorme », a déclaré Marcio Astrini, coordinateur des politiques publiques de Greenpeace Brasil. « La situation est très inquiétante... et devrait aller en s’empirant », a-t-il ajouté en référence à l’élection de Jaïr Bolsonaro à la présidence du Brésil. L’élu, ouvertement anti-environnementaliste, prendra le pouvoir le 1er janvier 2019.

L’Observatoire du climat (Observatório do Clima) - un réseau à but non lucratif sur le changement climatique - a calculé qu’en 2017, 46 % des émissions de gaz à effet de serre du Brésil étaient dues à la déforestation.

Source : The Guardian

Photo : Bernard Dupont/Wikipedia

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende