Comment Areva et Bolloré ont sapé l’usine du Creusot, une enquête en trois volets

Durée de lecture : 1 minute

10 octobre 2017 / Émilie Massemin (Reporterre)



Retrouvez les trois volets de notre enquête sur l’usine du Creusot, où ont été forgées de nombreuses pièces de l’industrie nucléaire, dont la cuve - défectueuse - de l’EPR de Flamanville. Vous découvrirez comment les errements d’Areva et de Michel-Yves Bolloré ont affaibli ce maillon essentiel de la sûreté nucléaire.

1. La très étrange transaction de 170 millions d’euros entre Areva et M. Bolloré


2. Derrière le fiasco de l’EPR, les errements du Creusot sous la responsabilité de M. Bolloré et d’Areva


3. Dans l’usine du Creusot, trois décennies de gestion défaillante


  • L’intégralité de cette enquête a été traduite en allemand par Eva Stengen (à lire ici).




Source : Émilie Massemin pour Reporterre

Dessin : © Jean-Benoit Meybeck/Reporterre

DOSSIER    Nucléaire

25 janvier 2021
Nous, journalistes bretons, ne cesserons pas d’informer sur l’agro-industrie
Tribune
23 janvier 2021
« Tout le monde craque » : les jeunes activistes du climat sonnés par le Covid
Reportages
25 janvier 2021
Le combat des amies de Morgan, tué lors d’une battue, pour réguler la chasse
Reportages


Dans les mêmes dossiers       Nucléaire





Du même auteur       Émilie Massemin (Reporterre)