Reporterre
a besoin de vous
0 €
COLLECTÉS
100 000 €
OBJECTIF
14
JOURS
62 %

Dans la fabrique de la « vérité officielle » sur le nucléaire

14 avril 2016



Le bilan humain de la catastrophe de Tchernobyl d’avril 1986 a été définitivement figé avec le rapport adopté en 2006 par l’ONU et les gouvernements biélorusse, russe et ukrainien. Ce bilan minore considérablement le nombre de victimes, car il « ignore » de nombreuses séquelles constatées chez les millions de personnes exposées aux retombées radioactives et chez les 800.000 « liquidateurs » de l’accident. Et, en octobre 2011 un expert russe qui avait coordonné la rédaction de ce rapport a affirmé au Japon que la santé de la population touchée par les rejets radioactifs de la catastrophe de Fukushima, en mars 2011, ne serait pas affectée…

Comment expliquer cette scandaleuse culture du déni des effets de la radioactivité ? En se plongeant dans les archives, en remontant aux premiers usages intensifs des rayons X et du radium. C’est ce qu’a fait Yves Lenoir pour ce livre où il retrace la surprenante histoire de la construction progressive d’un système international de protection radiologique hors normes au sein de l’ONU, qui minore systématiquement les risques et les dégâts des activités nucléaires.

On apprend ainsi comment les promesses de l’« énergie atomique » civile ont fait l’objet dans les années 1950 d’une intense propagande au niveau mondial : non seulement cette énergie satisfera sans danger les besoins de l’humanité, mais l’usage généralisé de faibles doses de radioactivité permettra de décupler la production agricole ! Surtout, Yves Lenoir révèle que les normes de protection des travailleurs de l’énergie atomique ou des populations qui pourraient être exposées après un accident nucléaire ont été définies par une poignée d’experts, en dehors de tout contrôle démocratique. Il explique leurs méthodes pour construire une « vérité officielle » minimisant les conséquences de Tchernobyl. Et comment ces procédés ont été mis en œuvre, en accéléré, après Fukushima. Une remarquable enquête historique, riche de nombreuses révélations.


- La comédie atomique. L’histoire occultée des dangers des radiations par Yves Lenoir, éditions La Découverte, 320 p., 22 €.

Source : éditions La Découverte




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Le Prix Nobel de littérature pour Svetlana Aleksievitch, l’écrivaine de Tchernobyl
DOSSIER    Nucléaire

22 avril 2017
Les chercheurs défendent dans la rue la liberté de la science
Info
23 juin 2017
Hulot encadré par une cadre de Veolia et un politicien néo-libéral
Info
23 juin 2017
En vidéo, un an d’occupation du bois Lejuc contre la poubelle nucléaire
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Nucléaire