Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Forêts tropicales

Des communautés camerounaises attaquent une multinationale de l’huile de palme

Des communautés locales affectées par la plantation à grande échelle de palmiers à huile de la SG Sustainable Oils Cameroon (SGSOC) ont saisi le Tribunal de Première instance de Bangem, dans le sud-ouest du Cameroun. La première audience a été fixée au 9 novembre.

244 fermiers ont porté plainte le 27 septembre dernier pour violation du droit de propriété. «  Un jour, quand je suis arrivé dans mon champ, j’ai découvert que leurs bulldozers avaient tout rasé, explique Adolf Ngbe Ebong, un policier à la retraite de 62 ans, dans un communiqué de Greenpeace. Nous sommes tous désespérés ici et nous ne savons pas comment nous pourrons être secourus  ».

Cette plantation est installée dans une zone classée pour sa biodiversité exceptionnelle : on y trouve 1 800 espèces endémiques de plantes vasculaires ainsi qu’une diversité rare de primates classés parmi les espèces à protéger en priorité.

-  Source  : Greenpeace.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende