Des militants ont recouvert des permanences de députés d’affiches anti-Ceta

Durée de lecture : 1 minute

23 juillet 2020



Le 23 juillet 2019, l’Assemblée nationale ratifiait le traité de libre-échange avec Le Canada (Ceta) malgré la contestation de la société civile. Un an plus tard, le texte est toujours en attente de son passage au Sénat.

Tôt jeudi 23 juillet, les militant·es de Greenpeace France, Attac et de la Confédération paysanne ont recouvert les permanences des parlementaires ayant ratifié le Ceta, avec des slogans tels que « Hypocrite du climat » ou « Ceta ou climat, vous avez (mal) choisi ». Partout sur le territoire français, vingt groupes locaux se sont mobilisés pour demander aux sénateur·rices de retoquer le Ceta, et aux député·es de revoir leur copie.

Pour Greenpeace France, la Confédération paysanne et Attac :

Emmanuel Macron persiste dans l’erreur. Il ne s’est manifestement pas laissé convaincre par ses propres promesses, pas plus que par les expertises ou les citoyen·nes. Le Ceta est un traité climaticide qui porte gravement atteinte à la démocratie, à la possibilité même d’un avenir écologique. En ce jour anniversaire, nous exhortons les parlementaires de la majorité à sortir de leur torpeur docile et refuser d’assumer les inconséquences de l’Élysée. Le groupe doit taper du poing sur la table et donner suite à la demande de la Convention citoyenne pour le climat : abandonner immédiatement l’application provisoire de ce texte et le remiser définitivement aux oubliettes.





Lire aussi : Le Ceta ou la trahison démocratique permanente


22 octobre 2020
À Montpellier, la « Maison de l’écologie et des résistances » expulsée
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
Attentat de Conflans : associations et syndicats appellent à plus de solidarité et de justice sociale
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
Aux États-Unis, les opérateurs de gaz de schiste laissent fuir le méthane, suite au Covid
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
Des inondations ont tué au moins 111 personnes au Vietnam
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
Monsanto définitivement reconnu coupable des dommages causés à l’agriculteur Paul François
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
L’entreprise Nokia va déployer la 4G sur la Lune
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
Le gouvernement suspend l’utilisation des masques Dim
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
Avec l’uranium appauvri, le volume des déchets radioactifs français grossit encore, estime l’ASN
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
La pollution de l’air coûte 943 euros par an et par Français
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2020
Agriculture, urbanisation : le déclin de la biodiversité se poursuit en Europe
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2020
Ardèche : la préfète limite l’affluence dans les marchés, mais pas dans les grandes surfaces
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2020
L’Anses va expertiser les masques à la zéolithe d’argent et de cuivre
Lire sur reporterre.net
19 octobre 2020
A Montpellier, une Maison des résistances contre un projet routier
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2020
"Nous refusons le couvre-feu", écrivent des « cerveaux non disponibles »
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2020
Les professionnels de plus en plus exposés aux rayons ionisants en France
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Traités de libre-échange

21 octobre 2020
Contre les Center Parcs « qui veulent remplacer la nature », les opposants se regroupent
Reportage
21 octobre 2020
Benoît Biteau : « La PAC va continuer à provoquer des désastres sociaux et écologiques »
Entretien
22 octobre 2020
Une station démontée pour tourner la page du ski alpin
Alternatives


Dans les mêmes dossiers       Traités de libre-échange