Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Climat

Deux décrocheurs de portrait présidentiel relaxés à Strasbourg

C’est une seconde victoire pour les décrocheurs de portrait d’Emmanuel Macron. Après le tribunal d’Auch (Gers), c’est au tour du tribunal de Strasbourg (Bas-Rhin) de rendre une décision historique. Jeudi 3 décembre, la cour de justice a relaxé Charles et Christine, deux décrocheurs de portrait, au motif de la liberté d’expression.

Les activistes avaient emporté une affiche présidentielle le 29 juillet 2019 lors d’une action à la mairie de Lingolsheim, à la suite de l’appel national d’Alternatiba et ANV-COP21. L’objectif : dénoncer l’inaction climatique du président de la République.

Lors de leur procès pour « vol en réunion » le 22 octobre dernier, le procureur avait requis 300 euros d’amende avec sursis. Mais le tribunal de grande instance a finalement estimé que « les agissements des prévenus, qui visaient à interpeller les pouvoirs publics et à alerter l’opinion sur les enjeux environnementaux et leurs conséquences pour l’avenir de la communauté nationale et au-delà planétaire, relevaient à l’évidence de l’expression politique et militante dans le cadre d’un débat dont il ne peut sérieusement être contesté qu’il était d’intérêt général ».

Dès lors, la condamnation du chef de vol en réunion, à une peine, fut-elle une amende avec sursis, de faits commis sans violence et ayant causé un préjudice matériel dérisoire, s’inscrivant dans une démarche militante de protestation politique, constituerait une ingérence disproportionnée dans l’exercice de la liberté d’expression.

Les mouvements Alternatiba et ANV-COP21 saluent cette décision, et affirment que « cette relaxe constitue une nouvelle légitimation des actions de désobéissance civile ». Les décrocheurs de portrait d’Auch avaient également été relaxés au motif de la liberté d’expression, mais le parquet avait fait appel dans la journée. Cela pourrait également être le cas à Strasbourg.

En tout, 150 décrochages ont eu lieu depuis l’année dernière, provoquant 37 procès (passés ou à venir). Le délibéré du procès des décrocheurs de Paris est attendu jeudi 10 décembre. Le prochain procès aura lieu à Agen, le 17 décembre.

  • Photo : Rassemblement en soutien aux deux décrocheurs de portrait de Strasbourg, le 22 octobre 2020. @ANV_Strasbourg sur Twitter.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende