Les cinq décrocheurs de portraits d’Emmanuel Macron relaxés à Auch

Durée de lecture : 2 minutes

27 octobre 2020



C’est une première : cinq décrocheurs de portraits d’Emmanuel Macron ont été relaxés par le tribunal d’Auch (Gers), mardi 27 octobre, au nom de la liberté d’expression.

Les activistes avaient décroché et emmené des affiches présidentielles en juin puis juillet 2019, à l’appel du mouvement Action non violente COP21, pour alerter sur l’inaction climatique et sociale du gouvernement. Poursuivis pour vol en réunion, ils encouraient cinq ans de prison et 75.000 euros d’amende.

Lors de leur audience, le 13 octobre, la défense avait fait témoigner le climatologue du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) Christophe Cassou, ainsi que l’économiste Geneviève Azam. Ils avaient été longuement interrogés sur la réalité de l’urgence climatique et sur l’insuffisance des mesures politiques actuellement prises alors que les engagements des accords de Paris sur le climat sont inscrits dans la loi.

« Cette relaxe légitime notre action et donne du poids à notre message, s’est réjouie Caroline Boucher, une des militantes relaxées. Exiger de nos dirigeants qu’ils respectent leurs engagements et qu’ils protègent la population face au péril climatique, cela ne devrait conduire personne au tribunal ! Au contraire, c’est un acte citoyen ; chacun de nous, quelle que soit sa position dans la société, a le pouvoir d’agir pour le climat et la justice sociale. »

En septembre 2019, à Lyon, deux décrocheurs de portraits avaient été relaxés « au bénéfice de l’état de nécessité pour motif légitime », mais le ministère public avait fait appel. Ils avaient ensuite été condamnés en janvier 2020 à 250 euros d’amende.

Ce procès d’Auch était le 18e d’une série d’une trentaine d’audiences. Des militants jugés à Strasbourg et à Paris (en appel) attendent leurs délibérés prévus les 3 et 10 décembre. D’autres procès auront lieu dans les prochains mois à Reims, Montpellier, Valence ou encore Agen.

  • Photo : « Marche des portraits », le 25 août, à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques). @anaiz_aguirre sur Twitter




Lire aussi : Au procès des décrocheurs de portraits, on plaide le « désespoir » climatique


23 novembre 2020
Lutte contre l’implantation d’un McDo dans l’Aubrac
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Le véritable (et peu glorieux) bilan du CAC 40
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Une carte des projets toxiques à Rouen (Seine-Maritime)
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Malgré le confinement, les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère ont encore augmenté en 2020
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2020
Des manifestations contre la loi « sécurité globale » ont eu lieu dans toute la France
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2020
L’attribution des fréquences 5G attaquée en justice
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
L’accès aux toilettes, un enjeu écologique
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
« Décision historique » : le Conseil d’État pourrait enjoindre au gouvernement d’agir pour le climat
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
L’étrange appétit d’Amazon pour les militaires
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
Journalistes et rédactions s’élèvent contre les violences policières
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2020
Un recours devant le Conseil d’État demande l’accès à la nature pendant le confinement
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2020
Les éboueurs parisiens en grève illimitée
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2020
Aviation : 1 % de la population mondiale responsable de la moitié des émissions de CO2
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2020
La loi sur la recherche adoptée malgré l’opposition des chercheurs
Lire sur reporterre.net
17 novembre 2020
Cyril Dion lance une pétition pour « sauver la Convention citoyenne pour le climat »
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Climat Libertés Luttes
27 octobre 2020
La fermeture des frontières place les migrants à la merci du changement climatique
Info
13 novembre 2020
Serres de tomates, une filière énergivore et très concentrée
Enquête
20 novembre 2020
Politique anti-Covid : la France impose, l’Allemagne concerte
Info


Sur les mêmes thèmes       Climat Libertés Luttes