En Lorraine, des boues de gaz de houille disparaissent… - mais on les a retrouvées !

22 décembre 2013 / Reporterre // Collectifs français « Non aux pétrole et gaz de schiste et de houille »



Un chantier de forage de gaz de houille se déroule en Moselle. Elle produit des boues que des camions convoient vers une destination… inconnue. Des habitants, plus qu’inquiets, adressent une lettre ouverte à Philippe Martin, ministre de l’Ecologie.

Mais selon des informations recueillies par Reporterre, les boues iraient à la station d’épuration de Faulquemont.


Actualisation d’information : Suite à la parution de l’article ci-dessous, paru le 20 décembre, un habitant de Faulquemont a appelé Reporterre le 22 décembre pour indiquer que les boues rejetées par la société EGL partent dans une station d’épuration gérée par le district urbain de Faulquemont. Les boues y sont analysées. Elles ne contiennent pas de métaux toxiques ou de produits chimiques hors normes, sans quoi elles ne seraient pas acceptées. Toujours selon cette source, qui a voulu rester anonyme, les boues épurées sont ensuite ré-utilisées comme engrais agricole.

Il aurait été plus simple que les autorités répondent directement aux Collectifs qui leur ont posé la question. Et il serait plus simple qu’elles confirment officiellement ce qu’un citoyen de base a expliqué à Reporterre.


Depuis octobre 2013, la société EGL travaille sur un chantier de forage à Tritteling-Redlach, dans le bassin de Saint-Avold (en Moselle) pour évaluer la présence de gaz de couche, communément appelé « gaz de houille ». Mais le forage est arrêté depuis une dizaine de jours, et ce pour une durée indéterminée, selon les laconiques informations transmises par la commune aux habitants du village le 3 décembre.

Des "problèmes techniques" justifient cet arrêt, que d’anciens mineurs interprètent comme un potentiel blocage d’une tête de forage dans le puits, problème toujours délicat à résoudre.

Mais ceci n’est qu’une broutille de quelques dizaines (voir centaines) de milliers d’euros. Ce qui inquiète beaucoup plus les membres des collectifs français Non aux pétrole et gaz de schiste et de houille est la gestion des effluents de ce forage - qui se présentent sous la forme de très grandes quantités de boues extrêmement chargées en sel, et pouvant contenir, en plus de produits toxiques utilisés par les agents chargés du forage, des éléments fossiles : métaux lourds, chrome, arsenic, lithium, mercure, strontium, baryum, voire radium, ainsi que des particules en concentration variable suivant les sites explorés et donc potentiellement radioactives.

Ce qui est inquiétant, c’est que ces boues ont été convoyées, y compris à travers le village, dans des véhicules-citernes appartenant à des exploitants agricoles du village ! A l’heure où nous rédigeons ces lignes et malgré plusieurs courriers adressés à la préfecture de Moselle et à la DREAL, à laquelle la première nous renvoie, nous n’avons pu obtenir aucune information sur l’endroit où ces eaux ont officiellement été
amenées, sur les autorisations et habilitations de transport, ni surtout sur la nature de ces eaux.

Selon des témoins, plusieurs de ces véhicules chargés en provenance du site de forage se seraient engagés sur une voie sans issue débouchant dans des champs proches du village. D’autres se seraient dirigés directement vers des exploitations agricoles locales. Nous avons donc de fortes raisons de penser que ces boues de forages ne sont pas gérées comme il se doit, qu’elles sont soit déversées en pleine nature, soit peut-être stockées dans des fosses à purin, ce qui a été observé pour les boues d’un forage gazier en Suisse où 850 tonnes de boues ont été stockées ainsi durant plusieurs mois.

Les Collectifs français « NON au pétrole et gaz de schiste et de houille », gaz de couche en l’occurrence, demandent aujourd’hui instamment aux plus hautes autorités de l’Etat de prendre toutes les mesures pour que les citoyens puissent bénéficier dans les plus brefs délais d’informations fiables et complètes concernant ce forage.

Nous exigeons que soient précisées de même, et de manière exhaustive, toutes les mesures prises par les autorités de notre pays, de manière générale et au cas par cas, pour l’élimination des effluents de ce forage et de tous les autres forages en cours en France.

Nous exigeons qu’une enquête soit menée par les services de l’Etat afin de préciser les responsabilités concernant, dans le cas de la gestion des boues de forage, le non-respect et les manquements à la charte de l’environnement, à la directive sur l’eau, à la législation environnementale dans notre pays et à la directive REACH [relative aux produits chimiques] de manière générale.


Collectifs signataires :

Association Stop Forages Bugey (01)
Collectif Haut-Bugey, non aux forages d’hydrocarbures (01)
Collectif Stop Forages Bugey Sud (01)
Collectif 07
Collectif Touche pas à mon schiste (07)
Collectif Roynac (26)
Collectif AJC LES MAGES (30)
Collectif Auzonnet, Cèze et Ganière (30)
Collectif Basta ! Gaz Alès (30)
Collectif de Barjac (30)
Collectif Camisgaz (30)
Collectif Gard Rhodanien (30)
Collectif Garrigue Vaunage (30)
Collectif Hautes Cévennes (30)
Collectif GDS Gardonnenque (30)
Collectif Non au gaz de schiste Anduze (30)
Collectif Rochegude (30)
Collectif Non au gaz de schiste (32)
Collectif anti GDS du Ceressou (34)
Collectif d’action contre l’AGCS (34)
Collectif citoyen de Pézenas, Castelnau de Guers et environs (34)
Montpellier Littoral contre les gaz, pétrole de schiste !" (34)
Collectif Orb Jaur non au gaz de schiste (34)
L’ensemble des collectifs Stop GHRM 38
Collectif stop aux gaz de schiste (39)
Collectif Causse Méjean – Gaz de schiste NON ! (48)
Collectif citoyen "Stop Gaz d’hydrocarbures" de Lorraine et d’Alsace (54-55-57-67-68-88)
Collectif houille-ouille-ouille (59/62)
Collectif citoyen Ile de France Non aux GPDS
Collectif du Pays de Coulommiers (77)
Collectif du pays fertois (77)
Stop Pétrole de Schiste Sud (77)
Collectif du Bocage Gâtinais (77-89-45)
Collectif 91Non au gaz et huile (pétrole) de schiste
Collectif citoyen "Non aux forages d’hydrocarbures" Val-de-Travers (Suisse)
Dindons de la Farce
Collectif des Taupes énervées




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Source :
. Actualisation de l’information : Reporterre.
. Courriel à Reporterre des Collectifs français « Non aux pétrole et gaz de schiste et de houille »

Photo : Chantier de forage de Tritteling-Redlach (Basta Gaz !).

Lire aussi : Gaz de schiste : en Roumanie, appel à la solidarité internationale des habitants de Pungesti soumis à la répression.


Pour une information libre sur l’écologie, soutenez Reporterre :

18 novembre 2017
Le conseil du jardinier : évitez les chevaux dans le potager !
Chronique
17 novembre 2017
L’Europe réforme l’agriculture biologique à la baisse
Info
14 novembre 2017
Le plus grand cimetière de locomotives de France, un immense gâchis
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre