Intermarché se lance dans une fausse « pêche artisanale », dénonce une association

Durée de lecture : 2 minutes

17 novembre 2020



L’association Pleine mer, dans une série d’articles publiés sur son site début novembre, dénonce l’intrusion d’Intermarché dans la pêche artisanale française.

Selon l’enquête menée par l’association, c’est via la Scopale, dont Intermarché est actionnaire, que le groupe soutient des armateurs dans le rachat de bateaux de pêche classés comme pratiquant la pêche artisanale. Puis, le contrat « prévoit une clause de priorité pour l’approvisionnement de l’usine Capitaine Houat, les Intermarché et les Netto », explique l’association Pleine mer, qui défend les petits pêcheurs. Ainsi, les acheteurs de bateaux sont ensuite censés approvisionner en priorité Intermarché.

Cette entrée est facilitée par le fait que l’achat de bateaux « est extrêmement coûteux », précise l’article de Pleine mer.

« Une méthode de pêche terriblement efficace, qui ne respecte pas les cycles biologiques »

L’association conteste le caractère artisanal de cette pêche. « En orientant le travail des pêcheurs pour coller avec la demande [de la grande distribution], on finit d’achever ce qui est une particularité de l’artisan pêcheur : le couple métier-saison », argumente l’article.

Par ailleurs, les bateaux en question utilisent la méthode de la senne danoise, « une méthode de pêche terriblement efficace, qui ne respecte pas les cycles biologiques », dénonce l’association, qui relaye les témoignages de pêcheurs artisanaux ayant vu cette méthode vider certains pans de mer.

Reste que l’opération est intéressante pour Intermarché : « Le groupe peut ainsi se targuer de commercialiser des produits “issus de la pêche artisanale” et “issus d’une pêche française” alors que les bateaux en question font en réalité parti d’un armement industriel, et que le poisson en question est pêché au large de l’Écosse et de l’Irlande et débarqués dans des bases avancées à l’étranger », décrit encore Pleine mer.






23 février 2021
Incendie de Rouen : Lubrizol tente d’éviter son procès
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La nouvelle piscine d’entreposage des combustibles usés d’EDF coûtera 1,25 milliard d’euros
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La Zad de Gonesse expulsée
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Israël souillé par une marée noire de grande ampleur
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Origine du Covid : les experts de l’OMS recommandent d’enquêter sur les visons et animaux à fourrure
Lire sur reporterre.net
20 février 2021
Les militants anti-Cigéo enfin libres de vivre normalement
Lire sur reporterre.net
19 février 2021
Le tribunal ordonne l’expulsion de la Zad de Gonesse
Lire sur reporterre.net
19 février 2021
Plan cancer : la santé environnementale marginalisée
Lire sur reporterre.net
18 février 2021
Selon l’OMS, les élevages de visons en Europe représentent un « risque élevé » de propagation du Covid-19
Lire sur reporterre.net
icon-bullhorn*****Sur le vif 18 février 2021
Des résultats positifs en trompe-l’œil pour EDF
Lire sur reporterre.net
18 février 2021
Au Groenland, les débats autour d’une mine d’uranium font tomber le gouvernement
Lire sur reporterre.net
18 février 2021
Un recours déposé contre les travaux d’extension du Grand Port maritime de Nantes-Saint-Nazaire
Lire sur reporterre.net
18 février 2021
À Bagnolet, la bergerie craint encore pour son avenir
Lire sur reporterre.net
17 février 2021
FNE saisit la justice pour forcer le gouvernement à protéger les dauphins victimes de la pêche
Lire sur reporterre.net
17 février 2021
Projet de loi Climat : l’examen à l’Assemblée nationale en passe d’être bâclé
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pêche

23 février 2021
Le projet de loi Climat, trop timide pour les experts du Haut Conseil
Info
20 février 2021
Livre papier ou liseuse électronique, qui est le plus écolo ?
Enquêtes
22 février 2021
Contre l’étalement urbain, l’Allemagne commence à interdire les pavillons neufs
Reportages


Dans les mêmes dossiers       Pêche