Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Eau, rivières, océans

L’affaire du joggeur mort dans les algues vertes en septembre 2016 est classée sans suite

En septembre 2016, un joggeur avait été retrouvé mort dans une vasière sur la commune d’Hillion dans les Côtes-d’Armor. Une vasière où le taux d’hydrogène sulfuré, gaz contenu dans les algues vertes en état de putréfaction, était élevé. Malgré ces suspicions soulignées par les associations environnementales, le procureur vient de classer sans suite l’enquête préliminaire, les éléments pour déterminer la cause du décès n’étant pas jugés suffisants.Pourtant en décembre dernier, neuf médecins et toxicologues affirmaient que ce gaz avait causé la mort de ce joggeur.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende