L’industrie minière menace les fonds marins, alerte Greenpeace

Durée de lecture : 2 minutes

3 juillet 2019



Mercredi 3 juillet, Greenpeace a publié un rapport sur les fonds marins, intitulé « In deep water : the merging threat of deep sea mining », autrement dit « la menace émergente de l’exploitation minière en eaux profondes ».

- Télécharger le rapport :

En effet, comme l’a indiqué Greepeace France dans un communiqué, l’extraction minière en haute mer, une activité tout juste naissante, « pourrait entraîner l’extinction d’espèces uniques ». Le rapport explique également comment cette industrie pourrait aggraver le changement climatique : « l’exploitation minière en eau profonde pourrait [libérer] le carbone stocké dans les sédiments d’eau profonde en perturbant les processus qui aident à " récupérer " le carbone et à le livrer à ces sédiments, peut-on lire en introduction du rapport. Les sédiments des grands fonds marins sont connus pour être un important réservoir à long terme de " carbone bleu ", le carbone naturellement absorbé par la vie marine, dont une partie est transportée au fond de la mer lorsque ces créatures meurent. »

Et ce « alors que les fonds marins sont le plus grand écosystème de la planète, c’est aussi celui qui est le moins connu : à ce jour, environ 0,0001% seulement des fonds marins a été exploré ou échantillonné par des scientifiques. »

Bien que l’exploitation commerciale en eaux profondes n’ait pas encore commencé, 29 licences d’exploration ont d’ores et déjà été accordées à des pays tels que la Chine, la Corée, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et la Russie.

Le rapport souligne aussi la faiblesse de la gouvernance actuelle des océans : l’Autorité internationale des fonds marins (ISA), l’organe des Nations Unies chargé de réglementer le secteur de l’extraction minière en haute mer, « accorde la priorité aux intérêts des entreprises plutôt qu’à un traité mondial sur les océans fort », selon Greenpeace. « L’ISA n’a jamais encore refusé une demande de licence, même pour explorer des lieux de grande importance écologique comme la Cité perdue près de la dorsale médio-atlantique, identifiée comme une zone écologiquement importante au titre de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique », dit le rapport.

« Il est essentiel que les gouvernements s’accordent sur un traité des Nations Unies suffisamment ambitieux pour ouvrir la voie à la création d’un réseau de réserves marines interdisant toute forme d’exploitation industrielle, y compris l’exploitation minière en haute mer. Les décideurs politiques doivent placer la conservation au cœur de la gouvernance des océans », insiste Greenpeace France.

Des négociations sont actuellement en cours afin d’élaborer un traité sur la haute-mer.

- Source : Greenpeace France





Lire aussi : La négociation pour protéger les océans s’est rouverte à l’ONU


Documents disponibles

  Sans titre

11 juillet 2020
La baleine franche de l’Atlantique nord est au bord de l’extinction
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
Pollution de l’air : le Conseil d’État ordonne au gouvernement d’agir, sous astreinte de 10 millions d’euros par semestre
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
Lubrizol poursuit sa réouverture progressive, au grand dam des associations et élus locaux
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
Budget : les députés ne prennent pas en compte les mesures de la Convention climat
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
La justice condamne la construction illégale du barrage de Caussade
Lire sur reporterre.net
9 juillet 2020
Projet T4 de terminal à Roissy : 0/20, à revoir, selon l’Autorité environnementale
Lire sur reporterre.net
9 juillet 2020
Le projet de Center Parcs à Roybon est abandonné, grâce aux luttes
Lire sur reporterre.net
8 juillet 2020
Manifestation : Ensemble pour le climat et contre les violences policières
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Le mois dernier fut le « 2e mois de juin le plus chaud pour l’Europe »
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Contre l’avis de la mairie de Paris, le gouvernement valide le réaménagement polémique de la gare du Nord
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Aux Etats-Unis, la critique de la pollution par le plastique est qualifiée de « terrorisante »
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Des collectifs demandent un moratoire sur les projets de centres commerciaux et logistiques
Lire sur reporterre.net
3 juillet 2020
Pollution de l’air : l’État risque une lourde amende pour inaction
Lire sur reporterre.net
3 juillet 2020
Mercosur : « Stoppées net » selon M. Macron, les négociations sont finalisées, annonce l’Union européenne
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le reporter Stéphane Trouille est condamné à huit mois ferme en appel
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Eau, mers et océans

11 juillet 2020
Politiques, grands patrons, paysans... « La cause animale est transpartisane »
Entretien
10 juillet 2020
EPR : la Cour des comptes étrille la filière nucléaire
Info
10 juillet 2020
En Allemagne, le militant Loïc Schneider condamné à trois ans de prison
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Eau, mers et océans