La ferme du futur est écolo et prospère, la preuve en diaporama

4 mars 2016 / Marie Astier et Lucas Mascarello (Reporterre)

Quand Gilles Simonneaux a repris la ferme familiale des Petits-Chapelais, en Bretagne, il a tout de suite pensé diversification et bio, à contre-courant de ses voisins, qui intensifiaient et se spécialisaient. Reporterre vous fait visiter, avec un diaporama sonore, cette ferme du futur qui fait bien plus que fonctionner.

- Chavagne (Ille-et-Vilaine), reportage

C’est en 1998 que Gilles Simonneaux a repris la ferme familiale, consacrée exclusivement à l’élevage laitier. Convertie en bio, l’exploitation d’une centaine d’hectare emploie dix personnes, produit ses propres céréales, a développé une culture maraîchère, fait son pain, transforme le lait, élève des cochons pour valoriser les déchets… Et ça marche !

On vous avait raconté cette réussite par écrit, et on a tellement aimé l’histoire qu’on vous la présente maintenant dans un diaporama :

https://vimeo.com/142124852



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, mais nos revenus ne sont pourtant pas assurés.

Contrairement à une majorité de médias, nous n’affichons aucune publicité, et laissons tous nos articles en libre accès, afin qu’ils restent consultables par tous. Reporterre dépend en grande majorité des dons de ses lecteurs. Le journal, indépendant et à but non lucratif, compte une équipe de journalistes professionnels rémunérés, nécessaire à la production quotidienne d’un contenu de qualité. Nous le faisons car nous croyons que notre point de vue, celui de l’environnement et de l’écologie, compte — car il est aussi peut-être le vôtre.

Notre société a besoin d’un média qui traite des problématiques environnementales de façon objective, libre et indépendante, en restant accessible au plus grand nombre ; soutenir Reporterre est ma manière de contribuer à cette démarche. » Renan G.

Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : La ferme de demain, écolo et prospère, existe déjà, nous l’avons visitée

Source : Marie Astier (son) et Lucas Mascarello (photos) pour Reporterre

THEMATIQUE    Agriculture
26 septembre 2018
GCO : au nom de « l’ordre public », le tribunal administratif autorise les travaux
Info
19 octobre 2018
Pain décroissant, livres et café épicerie, une recette de coopération conviviale
Alternative
20 octobre 2018
L’agriculture urbaine pourrait nourrir 10 % des populations des villes
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Agriculture





Du même auteur       Marie Astier et Lucas Mascarello (Reporterre)