Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Santé

La pollution de l’air détériore la qualité du sperme

Une étude publiée mardi 21 novembre dans la revue Occupational & Environmental Medecine montre que l’exposition aux particules fines PM 2,5 pourrait expliquer l’infertilité d’un « nombre significatif de couples ».

Menée à Taïwan entre 2001 et 2014 sur une population de 6.457 hommes âgés de 15 à 49 ans, l’étude conclut à un « lien fort » entre l’exposition aux particules fines PM 2,5 (de diamètre inférieur à 2,5 µm) et une dégradation de la qualité du sperme.

Plus précisément, sur une période d’observation de deux ans, à chaque augmentation de 5 µg/m³ de PM 2,5 est associée une baisse de 1,29 % du nombre de spermatozoïdes à la morphologie (taille et forme) normale et à une augmentation de 26 % du risque d’avoir un taux de spermatozoïdes normal limité à 10 %.

48,5 millions de couples seraient infertiles dans le monde.

-  Source  : 24 matin.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende