Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Santé

La pollution de l’air détériore la qualité du sperme

Une étude publiée mardi 21 novembre dans la revue Occupational & Environmental Medecine montre que l’exposition aux particules fines PM 2,5 pourrait expliquer l’infertilité d’un « nombre significatif de couples ».

Menée à Taïwan entre 2001 et 2014 sur une population de 6.457 hommes âgés de 15 à 49 ans, l’étude conclut à un « lien fort » entre l’exposition aux particules fines PM 2,5 (de diamètre inférieur à 2,5 µm) et une dégradation de la qualité du sperme.

Plus précisément, sur une période d’observation de deux ans, à chaque augmentation de 5 µg/m³ de PM 2,5 est associée une baisse de 1,29 % du nombre de spermatozoïdes à la morphologie (taille et forme) normale et à une augmentation de 26 % du risque d’avoir un taux de spermatozoïdes normal limité à 10 %.

48,5 millions de couples seraient infertiles dans le monde.

-  Source  : 24 matin.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende