La transition énergétique en Allemagne, une source d’inspiration pour la France

8 juin 2017 / Vincent Boulanger



  • Présentation du livre par son éditeur :

À travers une étude précise et factuelle, Vincent Boulanger, journaliste installé en Allemagne et spécialiste des énergies renouvelables, nous aide à comprendre l’Energiewende : ses origines, ses succès, ses échecs et les zones d’incertitude. À l’heure où la France est à l’aube d’un choix décisif pour son avenir énergétique, à savoir la prolongation et donc la rénovation de son parc nucléaire ou l’amorce d’une véritable transition énergétique, il nous donne tous les éléments pour tirer des leçons de l’expérience allemande.

« L’Energiewende, c’est le retour au charbon ! » « La transition énergétique allemande est un gouffre financier ! » Combien de fois avons-nous entendu ces réactions presque épidermiques à l’évocation de la transition énergétique allemande, y compris de la part d’interlocuteurs pourtant sensibilisés aux problématiques énergétiques ?

Les idées reçues sur la transition énergétique allemande sont légion et ce phénomène n’est pas anodin : il démontre non seulement la capacité du lobby nucléaire français à influencer — et à polluer — le débat autour des questions énergétiques, mais aussi la force des mythes et du discours qui entourent ces questions en France, et leur ancrage dans les mentalités.

Et ce alors même que, d’une part, la France peine à résoudre le problème du chômage et à relancer son économie ; d’autre part, elle se trouve à la croisée des chemins en ce qui concerne l’avenir de son système énergétique : la prolongation du fonctionnement des centrales suppose des coûts de maintenance et d’exploitation compris entre 55 milliards (coût des opérations du grand carénage selon EDF) et 100 milliards d’euros (selon la Cour des comptes). Faut-il persister dans un modèle qui repose sur des coûts en forte hausse, sur des risques aux conséquences majeures et sur la production de déchets dangereux dont la durée de vie s’étale sur plusieurs générations ? La France n’aurait-elle pas intérêt à investir ces sommes colossales dans une transition énergétique vers un système durable, pourvoyeur d’emplois locaux et créateur de valeur ajoutée locale ?

Car c’est bien cela que peut offrir la transition énergétique : un projet de société qui redonne du pouvoir aux territoires — ce que la France a amorcé avec la loi pour la transition énergétique et la réforme territoriale — et aux citoyens, qui permet de créer localement des emplois et de stimuler l’économie. L’exemple allemand prouve que cela est possible.

Le livre de Vincent Boulanger que nous rééditions dans une version actualisée ici, remet à plat l’ensemble de l’historique de ce « défi du siècle », et répond point par point aux idées reçues dont il est l’objet. Il démontre que la transition énergétique n’est ni un gouffre financier ni une catastrophe écologique, mais qu’elle peut au contraire être une chance, une occasion à la fois économique et démocratique. La politique de transition énergétique allemande, initiée par le gouvernement de coalition des sociaux démocrates et des verts en 1998, a ainsi créé plus de 200.000 emplois entre 2004 et 2013. Et ce sont les citoyens qui sont au cœur de cette transition : plus de 900 coopératives, et de nombreux agriculteurs, constituent les premiers installateurs de parcs éoliens ou photovoltaïques, devant les grands énergéticiens.

Décrypter ces enjeux, déconstruire les mythes qui entourent ce grand projet est une nécessité : le débat français gagnerait à regarder autrement le cas allemand et les deux partenaires incontournables de l’Union européenne ont beaucoup à gagner à échanger et à coopérer sur les questions énergétiques. Ensemble, ils pourraient être les moteurs d’un projet d’avenir pour l’Union européenne. La transition énergétique peut être une contribution importante pour montrer que l’Europe a la capacité de résoudre la crise économique et peut construire un modèle durable et « à l’avant garde » des marchés du futur. Elle est aussi un moyen d’assurer à terme l’indépendance énergétique de l’Europe.

La réédition du livre de Vincent Boulanger, publié initialement par les éditions Les Petits Matins et l’Institut Veblen que nous remercions ici chaleureusement pour leur collaboration, s’inscrit pleinement dans cette démarche.


Source : éditions Heinrich-Böll-Stiftung France




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : L’Allemagne devra payer pour sortir du nucléaire
22 septembre 2017
Les femmes restent exclues de la politique
Tribune
23 septembre 2017
La carotte, plante des steppes et pionnière des milieux ouverts
Chronique
23 septembre 2017
En Allemagne, le scandale du diesel bouscule la puissante industrie automobile
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre



Du même auteur       Vincent Boulanger