Le Giec étudie les effets d’un réchauffement planétaire de 1,5 °C

Durée de lecture : 2 minutes

1er octobre 2018

Réunis en Corée du Sud, les délégués des États de l’ONU se penchent à partir de ce lundi 1er octobre sur le dernier rapport des scientifiques du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat).

S’emparant des milliers d’études parues ces dernières années, le groupe des experts du climat de l’ONU détaille dans ce texte — le 15e rapport spécial — les impacts attendus d’un réchauffement à +1,5°C. Et analyse les moyens qui permettraient de rester sous ce seuil critique mais très ambitieux — sachant que le monde en est déjà à +1°C.

Fin 2015, au moment de l’Accord de Paris, le Giec a été chargé de produire un rapport spécial afin de documenter les implications d’un réchauffement à 1,5°C. Et ce avec une échéance précise : fin 2018, date à laquelle les pays sont invités à revoir à la hausse leurs ambitions de réduction des gaz à effet de serre, dans le cadre des négociations climat de l’ONU, qui vont se tenir en Pologne début décembre.

« Il n’y a jamais eu un rapport du Giec qui soit autant exposé politiquement, souligne Henri Waisman, l’un des 86 auteurs, chercheur à l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri), à l’AFP.

Intensité des cyclones, des sécheresses, ressource en eau... le texte, dont des versions préliminaires ont filtré, montre qu’entre +1,5° et +2° la différence est grande. Le rapport montre aussi qu’au rythme actuel des émissions, +1,5° sera atteint d’ici aux années 2040.

En Corée, les délégations des quelque 195 États étudieront ligne par ligne le résumé du rapport, dit « résumé à l’intention des décideurs ». Un texte d’une quinzaine de pages qu’il leur sera demandé d’approuver en fin de session, prévue le 5 octobre — voire le 6 en cas de prolongation comme cela a souvent été le cas.

Car ces sessions d’approbation, à huis clos, ont souvent donné lieu à des débats dans le passé (sur la place de certains pays, les secteurs incriminés...).

Une fois adopté, le rapport sera rendu public, très certainement lundi 8 octobre.

- Source  : Romandie.



Lire aussi : Le Giec a trente ans : son histoire, son rôle... et un climat toujours plus chaud


26 juillet 2019
De multiples records de chaleur enregistrés par Météo France
Lire sur reporterre.net
26 juillet 2019
Greenpeace dépose un recours contre la suppression des enquêtes publiques
Lire sur reporterre.net
26 juillet 2019
Les algues vertes frappent à nouveau la Bretagne
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Huile de palme : Total saisit le Conseil constitutionnel
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Nouveau revers pour le projet de centre commercial de Val Tolosa
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Les opposants à EuropaCity neutralisent les travaux de la future gare
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Le record estival de consommation d’électricité a été battu
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Un rapport officiel étudie comment atteindre le « zéro artificialisation » des sols
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2019
Des animaux sont transportés sur de longues distances en pleine canicule, d’après des ONG
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2019
Le 125e portrait d’Emmanuel Macron décroché au pays Basque
Lire sur reporterre.net
23 juillet 2019
Les députés ont voté pour la ratification du Ceta
Lire sur reporterre.net
23 juillet 2019
Canicule : EDF obligé de mettre à l’arrêt deux réacteurs nucléaires
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
Bure : expulsion en cours au bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
La justice interdit à Greenpeace de s’approcher de convois transportant des déchets nucléaires
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
À Bure, le bois Lejuc est réoccupé
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Climat : de COP en COP

24 juillet 2019
Greta Thunberg tente de secouer les députés... qui ratifient le Ceta
Info
3 juillet 2019
Ceta, Mercosur : les accords de libre-échange donnent le pouvoir aux multinationales
Info
8 août 2019
Comment se passer de l’avion ?
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Climat : de COP en COP