Le Parlement de Wallonie donne son feu vert au Ceta, avec conditions

28 octobre 2016



Le Parlement de la région belge de Wallonie a donné vendredi 28 octobre son feu vert à la signature par la Belgique du traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (Ceta). Une motion du parlement demandant au chef du gouvernement wallon, Paul Magnette, de « donner délégation » au gouvernement fédéral pour qu’il appose la signature de la Belgique au CETA a été approuvée par 58 voix contre 5 lors d’une séance plénière extraordinaire à Namur.

Le chef du gouvernement de la région belge de Wallonie, Paul Magnette, s’est félicité devant son parlement d’avoir permis d’« améliorer » significativement le traité de libre-échange UE-Canada (Ceta). Et cela malgré les critiques à gauche comme à droite. « Le Ceta amendé, le Ceta corrigé, est plus juste que l’ancien Ceta. Il offre plus de garanties que l’ancien accord. Et c’est celui-là que je défends devant vous », a plaidé le ministre-président socialiste de la Wallonie.

Cette décision fait suite à un accord trouvé à l’issue d’une nouvelle réunion de concertation avec les différentes régions et communautés linguistiques belges, jeudi 27 octobre.

Selon le quotidien La Libre Belgique, qui s’est procuré le texte de l’accord, le compromis porte sur plusieurs points, entre autres :

- La mise en application provisoire du Ceta ne s’étendra pas à toutes les dispositions du traité, « notamment en matière de protection d’investissement et de règlement des différends (ICS) », le sujet le plus sensible pour la Wallonie. En outre, chaque Etat-membre pourra mettre fin à la mise en application provisoire de l’accord.

- La Belgique demandera un avis à la Cour européenne de justice concernant la compatibilité de l’ICS avec les traités européens.

- La région wallonne, la communauté française, la communauté germanophone, la commission communautaire francophone et la région de Bruxelles-Capitale [qui s’opposaient toutes à l’approbation du Ceta, NDLR] n’entendent pas ratifier le Ceta sur la base du système de règlement des différends entre investisseurs et parties, tel qu’il existe au jour de la signature du Ceta.

- L’Etat fédéral ou une entité fédéré [la région wallonne, par exemple, NDLR] compétente en matière agricole se réserve le droit d’activer la clause de sauvegarde en cas de déséquilibre du marché, y compris lorsque ce déséquilibre est identifié pour un seul produit - un point crucial pour la Wallonie.

Cet accord doit maintenant être envoyé à l’Union européenne avant d’être présenté aux différents Parlement de Belgique, qui s’exprimeront dessus « avant vendredi minuit ».

- Source : Romandie et La Libre Belgique




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Ceta : Justin Trudeau n’ira pas au sommet Europe-Canada, faute d’accord


24 novembre 2017
L’éclairage nocturne affecte gravement les écosystèmes
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2017
Cigéo : une commission recommande une expertise internationale sur certains déchets
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2017
Forêt de Bialowieza : la Pologne doit arrêter la coupe, dit la justice européenne
Lire sur reporterre.net
22 novembre 2017
La région Ile-de-France réduit les aides aux associations des quartiers populaires
Lire sur reporterre.net
22 novembre 2017
Hinkley Point : les députés britanniques s’alarment du coût pour les consommateurs
Lire sur reporterre.net
22 novembre 2017
La pollution de l’air détériore la qualité du sperme
Lire sur reporterre.net
22 novembre 2017
Les poursuites contre le réalisateur Lech Kowalski sont abandonnées
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2017
Nuage radioactif détecté en France : la Russie reconnaît être à l’origine de la pollution
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2017
Le Nebraska donne son feu vert au projet d’oléoduc Keystone XL
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2017
Une carte de Greenpeace permet d’évaluer le risque nucléaire à côté de chez vous
Lire sur reporterre.net
20 novembre 2017
L’oléoduc Keystone laisse échapper près de 800.000 litres de pétrole
Lire sur reporterre.net
20 novembre 2017
Près d’un tiers des chauves-souris d’Île-de-France menacées d’extinction
Lire sur reporterre.net
20 novembre 2017
Le comité d’entreprise d’EDF alerte sur les risques de coupures d’électricité cet hiver
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2017
« Vigilance renforcée » pour certaines écoles d’Ile-de-France
Lire sur reporterre.net
17 novembre 2017
Le sulfoxaflor classé néonicotinoïde par une étude scientifique
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Traités de libre-échange

23 novembre 2017
La forêt contre les déchets nucléaires : au bois Lejuc, c’est dans les arbres qu’on résiste
Reportage
24 novembre 2017
Contre la folie consommatoire du « Black Friday », la résistance se lève
Info
24 novembre 2017
Les lanceurs d’alerte défendent l’intérêt général
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Traités de libre-échange