Le Parlement s’oppose à la définition des perturbateurs endocriniens proposée par la Commission européenne

5 octobre 2017

La Commission européenne devra une nouvelle fois revoir sa proposition de critères de définition concernant les perturbateurs endocriniens : les eurodéputés ont opposé leur veto à la dernière version proposée. La commission Environnement du Parlement européen avait déjà adopté jeudi 28 septembre une objection à l’encontre de ces critères. Les eurodéputés ont donc suivi leur position avec 389 voix pour cette dernière, 235 voix contre et 70 abstentions, peut-on lire dans Actu-Environnement mercredi 4 octobre.

Parmi les points dénoncés par les eurodéputés : la dérogation introduite par la Commission qui permet l’utilisation de substances perturbant intentionnellement le système endocrinien des insectes ciblés par le pesticide, même si la substance a aussi un impact négatif sur des espèces non cibles. Pour les eurodéputés, « la Commission européenne a outrepassé son mandat en proposant d’exempter certaines substances volontairement conçues pour s’attaquer au système endocrinien d’un organisme, comme dans les pesticides, des critères d’identification ». Cette entorse de la Commission était également dénoncée par différentes associations dont ClientEarth.

« Nous nous réjouissons de la lucidité d’une majorité des eurodéputés du Parlement européen qui s’opposent à cette proposition de la Commission européenne qui n’est pas acceptable en l’état. Ce que le Gouvernement français n’a pas su entendre, nos représentants européens l’auront eux bien compris », a réagit François Veillerette, porte-parole de Générations Futures.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Perturbateurs endocriniens : l’Inserm quantifie pour la première fois l’effet cocktail


17 novembre 2018
70 parlementaires demandent à M. Macron le moratoire sur le GCO
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2018
Pour le nouveau ministre brésilien des affaires étrangères, le changement climatique est un dogme pour étouffer la croissance des pays occidentaux
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2018
Le gouvernement confirme qu’il continuera à piller le budget des Agences de l’eau
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2018
Le bilan de l’incendie en Californie s’alourdit à 63 morts
Lire sur reporterre.net
15 novembre 2018
GCO : la grève de la faim reste déterminée, tandis que les gendarmes se livrent à des violences
Lire sur reporterre.net
14 novembre 2018
La répression contre les militants anti-Cigéo devant la Cour de cassation
Lire sur reporterre.net
13 novembre 2018
Gaspard d’Allens est relaxé à Bar-le-Duc
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2018
Près de 50.000 manifestants pour le climat au Québec
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2018
Les incendies en Californie ont déja causé 31 morts et 228 disparus
Lire sur reporterre.net
10 novembre 2018
Une première victoire juridique pour les défenseurs de la forêt de Romainville
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2018
Les opposants au projet GCO ont manifesté chez Vinci et au ministère des Transports
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2018
Débat public sur les déchets nucléaires : la CNDP rappelle le gouvernement à ses devoirs
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2018
Le potentiel de développement durable de la Guyane n’est pas dans l’or
Lire sur reporterre.net
8 novembre 2018
Un Français « consommerait » 352 m2 de forêt tropicale par an
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2018
12 h de garde à vue pour avoir peint des coquelicots
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

10 novembre 2018
Gabriel, paysan pris à la gorge par une administration aveugle
Tribune
17 novembre 2018
Taxe carbone et gilets jaunes : le dossier pour comprendre la révolte
Info
16 novembre 2018
Matthieu Auzanneau : « Augmenter les taxes sur l’essence sans proposer d’alternative cohérente, c’est faire le lit du fascisme »
Entretien


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Pesticides