Le destin du ver de terre est irrémédiablement lié à celui des humains

Durée de lecture : 1 minute

19 septembre 2018 / Christophe Gatineau

Christophe Gatineau, dans « Éloge du ver de terre », explique, à travers le rôle indispensable de cet animal, que notre survie ne passe que par la biodiversité.

  • Présentation du livre par son éditeur :

Bienvenue dans l’univers fascinant du ver de terre. Un univers au bord de l’anéantissement biologique.

L’avenir de nos générations futures repose donc aujourd’hui sur cette bestiole qui vit dans la terre. Première biomasse animale terrestre, elle est l’un des premiers marqueurs de la biodiversité et de la bonne santé des sols, et sa raréfaction signe leur santé précaire, car un sol en mauvaise santé est à l’image d’un puits à sec ou d’un sein tari, il n’est plus nourricier. Étant donné que 95 % de notre alimentation dépend des sols, et que les sols disparaissent avec les vers de terre sous les effets de l’érosion, elle-même amplifiée par leur absence, nul besoin d’un dessin pour saisir que nous leur préparons un destin funeste. Alors pourquoi le ver de terre est-il au cœur de l’alimentation de demain ? Parce qu’il possède un pouvoir… »

Un essai, inspiré et engagé, pour prendre conscience que notre survie ne passe que par la biodiversité.


  • Éloge du ver de terre. Notre futur dépend de son avenir, de Christophe Gatineau, éditions Flammarion, septembre 2018, 224 p., 16,90 €.

18 octobre 2019
L’écologie populaire, c’est aussi dans les campagnes
Enquête
18 octobre 2019
Pour 2020, un budget d’un vert bien pâle
Info
17 octobre 2019
EN VIDÉO – Le 115 du particulier, une communauté autogérée d’anciens SDF
Alternative