Le gouvernement prêt à accepter le traité de libre-échange Canada-Europe

12 mai 2016

Le secrétaire d’Etat français au Commerce extérieur, Matthias Fekl, s’est déclaré mercredi 11 mai favorable à une entrée en vigueur « provisoire » et sous conditions du Traité de libre-échange conclu entre l’Union européenne et le Canada (Ceta).

« L’analyse du gouvernement (français) est simple : entrée en vigueur provisoire seulement pour les dispositions qui relèvent de l’aspect communautaire et seulement si le Parlement européen a donné un vote favorable », a-t-il affirmé, en réponse à une question d’un député à l’Assemblée nationale.

M. Fekl, qui se rend vendredi 13 mai à un conseil des ministres des Affaires étrangères à Bruxelles, a toutefois souligné que le traité devra ensuite être approuvé par le parlement français pour qu’il entre pleinement en vigueur.

« Le Canada a accepté une reconnaissance forte de notre agriculture et de nos indications géographiques(...). Et les marchés publics canadiens s’ouvrent très largement », a-t-il expliqué, citant comme exemple deux mesures que Washington refuse pour l’instant d’intégrer dans le Tafta (ou TTIP).

Plusieurs organisations, dont la Fondation Nicolas Hulot et Foodwatch, ont pourtant appelé fin avril les Etats de l’Union européenne à rejeter le traité de libre-échange avec le Canada conclu fin 2014.

Selon elles, il « présente les mêmes dangers » que celui actuellement négocié avec les Etats-Unis : remise en cause du principe de précaution et des normes sociales, sanitaires et environnementales, mécanisme d’arbitrage favorable aux investisseurs ou coopération réglementaire.

- Source : Le Figaro

- Complément d’info : L’analyse de Maxime Combes : Accord UE-Canada : le CETA nie l’impératif climatique et l’Accord de Paris.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Le Parlement wallon, en Belgique, refuse le traité entre le Canada et l’Union européenne


23 février 2018
La pêche industrielle couvre 55 % de la surface des océans
Lire sur reporterre.net
22 février 2018
Lyon-Turin : le gouvernement italien reconnait que les chiffres du projet sont erronés
Lire sur reporterre.net
22 février 2018
La justice annule la fermeture des voies sur berge à Paris
Lire sur reporterre.net
21 février 2018
A Toulouse, les quartiers pauvres sont les plus pollués
Lire sur reporterre.net
21 février 2018
Contre la loi Asile immigration, des citoyens proposent des états généraux des migrations
Lire sur reporterre.net
20 février 2018
Deux insecticides à base de sulfoxaflor suspendus
Lire sur reporterre.net
19 février 2018
Plan « Loup » : 500 loups autorisés, 40 à abattre
Lire sur reporterre.net
19 février 2018
Les journaux les plus subventionnés sont ceux appartenant à des milliardaires
Lire sur reporterre.net
17 février 2018
Algues vertes : l’État français condamné à payer 556.000 euros
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
Les aliments ultra-transformés suspectés de favoriser le cancer
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
En Allemagne, la Deutsche Bahn investit 9,3 milliards d’euros dans les lignes de chemin de fer
Lire sur reporterre.net
15 février 2018
Devant la mobilisation, le projet minier en pays basque nord est abandonné
Lire sur reporterre.net
15 février 2018
Le rapport Spinetta conseille de fermer les petites lignes de chemin de fer
Lire sur reporterre.net
14 février 2018
Le gouvernement refuse la transparence sur le projet de stockage à Belleville-sur-Loire
Lire sur reporterre.net
14 février 2018
Trois anti-Cigéo ont comparu devant la justice
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Traités de libre-échange

16 janvier 2018
Les pêcheurs parlent : « La pêche électrique, ce n’est plus de la pêche, c’est de la destruction »
Reportage
8 février 2018
Par grand froid, les margoulins de la rénovation énergétique se frottent les mains
Info
17 janvier 2018
Ne rasons pas les forêts naturelles pour produire de l’énergie
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Traités de libre-échange