Les entreprises les plus polluantes influencent les négociations climatiques, selon un rapport

3 novembre 2017

Le rapport « Polluting Paris : comment les grands pollueurs sapent la politique climatique mondiale » (en anglais), publié jeudi 2 novembre par l’ONG Corporate Accountability, montre comment les entreprises les plus polluantes du monde sapent les négociations politiques nécessaires à la mise en œuvre de l’accord de Paris. Le rapport pointe aussi des interférences sur les discussions concernant les finances, l’agriculture et les technologies, ainsi que les effets des parrainages d’entreprises et de la participation de l’industrie des énergies fossiles sur l’intégrité des négociations. Enfin, l’étude s’intéresse à la manière dont les gouvernements des pays du Nord - Donald Trump et les États-Unis en première ligne - agissent à la demande des industries des énergies fossiles et d’autres industries polluantes pour compromettre les progrès des négociations.

Par exemple, concernant l’article 6 de l’accord de Paris, l’influence des entreprises a orienté les négociations vers des mécanismes commerciaux orientés vers le marché qui profitent aux groupes industriels et aux sociétés qui les soutiennent, loin des solutions non marchandes éprouvées comme la finance directe et les réductions d’émissions contraignantes. Les auteurs du rapport soulignent aussi l’influence des associations commerciales telles que l’International Emissions Trading Association (IETA), dont les membres comprennent les géants pétroliers BP et Chevron, et les sociétés charbonnières BHP Biliton, Duke Energy et Rio Tinto : l’IETA s’est insinuée jusque dans les négociations, un des membres de propre conseil négocie au nom du Panama et est un co-coordinateur sur les mécanismes de marché pour le G77 et la Chine, le plus grand bloc de négociation de la CCNUCC.

« Les grands pollueurs se sont insinués dans presque tous les aspects de la CCNUCC, a déclaré Tamar Lawrence-Samuel de Corporate Accountability, co-auteur du rapport aux côtés de quatre experts mondiaux de la justice climatique. Si nous n’y mettons pas fin maintenant, les lobbyistes et les délégués représentant les intérêts de l’industrie veilleront à ce que l’accord de Paris promeuve les stratagèmes financiers des plus gros pollueurs du monde, au lieu de les combattre ».




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : 90 entreprises sont responsables de 50 % du réchauffement climatique



19 avril 2019
Notre-Dame, site désormais pollué par le plomb ?
Lire sur reporterre.net
19 avril 2019
Un recours au Conseil d’État demande l’interdiction des grenades GLI-F4
Lire sur reporterre.net
18 avril 2019
Le dioxyde de titane, alias E171, sera interdit en janvier 2020
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
La société Arkolia confirme son projet de méga centrale solaire sur le Larzac
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Un nouvel observatoire pour évaluer l’action des députés européens
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Blocages à Londres : Extinction Rebellion réclame un « état d’urgence climatique »
Lire sur reporterre.net
16 avril 2019
Plus de 200 perturbateurs endocriniens retrouvés dans nos eaux de surface
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
L’exportation du lait européen en Afrique est nuisible, alerte un collectif d’ONG
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
Le glyphosate interdit au Vietnam
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
La manifestation pour la liberté de manifester brutalement empêchée à Toulouse
Lire sur reporterre.net
13 avril 2019
Appel à manifester pour les libertés samedi 13 avril
Lire sur reporterre.net
10 avril 2019
La fonte des glaciers fait monter le niveau de la mer à un rythme de plus en plus rapide
Lire sur reporterre.net
9 avril 2019
Le tribunal suspend les travaux de la déviation de Beynac, en Dordogne
Lire sur reporterre.net
9 avril 2019
La période d’avril 2018 à mars 2019 est la plus chaude jamais enregistrée en Europe et à l’échelle mondiale
Lire sur reporterre.net
8 avril 2019
Grenouilles et crapauds menacés d’extinction à cause d’un champignon
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Climat : de COP en COP

27 mars 2019
L’eusko basque, première monnaie locale européenne
Alternative
20 avril 2019
Deux mille activistes du climat ont bloqué « la République des pollueurs »
Reportage
22 avril 2019
Le journaliste Gaspard Glanz enfin libre, mais empêché de travailler à Paris
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Climat : de COP en COP