Les jeunes se bougent pour le climat

Durée de lecture : 2 minutes

26 février 2015 / REFEDD

Plus de quatre-vingt jeunes venus de toute la France ont répondu à l’appel du mouvement We Are Ready Now ! Ces jeunes ambassadeurs du climat sont résolus à devenir des acteurs de changement face à l’urgence climatique et aux limites de notre modèle économique.

Les 11 et 12 octobre derniers, 82 jeunes venus de toute la France se sont retrouvés au collège international de Noisy-le-Grand, ville de l’est parisien. Ces jeunes avaient répondu à l’appel lancé par le WARN !, le mouvement We Are Ready Now !, lancé il y a plusieurs mois et dont on vous parlait ici. Pourquoi s’être retrouvés ? Pour échanger idées et initiatives et pour se former aux enjeux de la société d’aujourd’hui et de demain !

Si ces jeunes se sont mobilisés c’est parce qu’ils se sont d’abord reconnus dans cette phrase :

Et puis ils se sont dit que vraiment, il n’était plus possible de rester là sans rien faire. Venus de seize villes différentes, les Jeunes Ambassadeurs du Climat (JAC) ont profité de ce week-end pour échanger durant douze ateliers de formation technique ou de compétence, pour se remuer les méninges lors de quatre sessions de brainstorming des actions du WARN !, pour apprendre à pitcher leurs projets et pour s’organiser par ville.

Le but de ce week-end étant de permettre aux jeunes d’une même ville de se rencontrer et d’échanger pour construire le réseau local dans lequel ils évolueront pour valoriser les initiatives de leur ville ou région et retrouver d’autres jeunes prêts à enclencher un changement.

Le REFEDD fait partie des cinq associations fondatrices du mouvement WARN ! Tous ensemble, nous nous sommes accordés autour de l’idée que nous sommes déterminés à devenir des acteurs de changement face à l’urgence climatique et aux limites de notre modèle économique. Pour y parvenir, nous sommes prêts à enclencher dès maintenant, à notre niveau, une modification majeure et nécessaire de notre société.

En découlent les deux objectifs principaux du mouvement :

1. Transformer les jeunes sensibles à ces enjeux en de véritables acteurs du changement.

2. Mobiliser les jeunes peu ou pas intéressés par ces enjeux à travers une dynamique « frustrations – solutions » : les toucher en prenant la porte d’entrée de leurs frustrations (ex : emploi, finance, santé…) et les amener aux enjeux climatiques à travers les solutions à leurs frustrations (ex : ESS, emploi vert et entrepreneuriat, crowdfunding, AMAP…).


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source et images : REFEDD (Réseau Français des Etudiants pour le Développement Durable).

Première mise en ligne le 13 novembre 2014.

Lire aussi : Marche pour le climat : succès à Paris, triomphe à New York.

Consulter le Dossier Changement climatique.

12 novembre 2019
Paysans et défenseurs des animaux doivent s’unir contre l’industrialisation du vivant
Tribune
9 novembre 2019
« Notre histoire s’est bâtie pour partie sur des violences populaires »
Tribune
12 novembre 2019
Qu’est-ce qu’un nano-plastique ?
1 minute, 1 question