Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Climat : de COP en COP

Plusieurs pays annoncent une « alliance pour la sortie du charbon »

Jeudi 16 novembre, à une journée de la fin de la COP 23, « l’Alliance pour la sortie du charbon » a été lancée à Bonn par le Royaume Uni et le Canada. Parmi ses membres figurent l’Angola, la Belgique, la Finlande, la France, l’Italie, les îles Marshall, le Portugal, le Salvador, mais aussi plusieurs États américains et canadiens (Washington, Alberta, Vancouver...). En tout 20 pays ont annoncé participer à cette alliance.

Tous se sont déjà engagés à éliminer graduellement leurs centrales au charbon, avec des dates limites différentes (par exemple 2030 pour la Grande-Bretagne, le Canada, ou 2021-22 pour la Nouvelle-Zélande, la France). Cependant les pays de cette alliance représentent au total une part minime de la consommation charbonnière mondiale, concentrée en Asie (Chine, Inde, Asie du sud-est).

Le charbon, première source d’électricité dans le monde (40%) mais énergie la plus dommageable pour le climat et la qualité de l’air, est au cœur de la bataille contre le réchauffement.

« C’est un signal positif de l’élan mondial contre le charbon », a réagi Jens Mattias Clausen de Greenpeace. « Mais cela met aussi en évidence les gouvernements à la traîne, ou ceux qui promeuvent l’énergie fossile la plus sale du monde ».

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende