Près de Roissy, lutte contre le béton

Durée de lecture : 2 minutes

22 février 2012 / Collectif pour le Triangle de Gonesse




Le mercredi 15 février 2012 s’est tenu, à Gonesse et à l’initiative du conseil général du Val d’Oise, la deuxième réunion de concertation portant sur le projet de barreau routier entre Le Thillay et Gonesse, reliant les RD 47, 317 et 902.

Ce projet est ancien, comme tous les projets routiers. L’assemblée départementale le ressort des cartons à un bien mauvais moment.

L’Établissement Public d’Aménagement Plaine de France, pour convaincre les agriculteurs et les associations de laisser urbaniser 250 hectares du Triangle de Gonesse, met en avant le maintien d’un « carré vert » agricole de 400 ha. Alors que rien n’est mis en place pour garantir la vocation agricole du « carré vert », le conseil général le coupe déjà par une nouvelle route ! Dans son bulletin municipal, la commune de Gonesse explique que « cette réalisation permettra de fluidifier la circulation à Gonesse, notamment aux abords de la Patte d’Oie. » Pire, la commune de Roissy propose de prolonger le barreau jusqu’à l’autoroute A1 pour rejoindre Paris Nord 2.

Face aux protestations des associations et des agriculteurs, le maire de Gonesse pense enfin au « carré vert », mais accepte la moitié du projet aux abords du lieu dit Le Moulin à draps, tout aussi inutile et source de nuisances à l’entrée du Thillay.

La veille se tenait la « Conférence territoriale du Grand Roissy ». Tous les intervenants ont souligné la nécessité d’un aménagement moins consommateur d’espaces agricoles. Cependant, les décisions concrètes sont renvoyées à plus tard, avec la révision du Schéma de Cohérence Territoriale de l’est de la Plaine de France.

Pour le Collectif Pour le Triangle de Gonesse (CPTG), mobilisé pour le maintien de l’agriculture sur l’ensemble du Triangle de Gonesse, il est temps de renoncer à des projets inutiles du nord du Triangle tels que ce barreau routier, mais aussi le golf de Roissy d’une emprise agricole de 90 hectares, alors qu’il y a déjà plusieurs golfs proches de Roissy, dont un à Gonesse.






Source : Collectif pour le Triangle de Gonesse

Lire aussi : Un bétonnage extravagant prévu par Auchan dans le Val d’Oise

17 octobre 2020
On traite les pauvres comme on traite la nature : mal
Tribune
22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage
17 octobre 2020
« Pour éradiquer la pauvreté, il faut donner de l’argent aux pauvres »
Entretien




Du même auteur       Collectif pour le Triangle de Gonesse