Rendre à l’agriculture son rôle central

Durée de lecture : 1 minute

23 mars 2017 / Claude et Lydia Bourguignon

  • Présentation du livre par son éditeur :

La mondialisation et la « révolution verte » n’ont pas tenu leurs promesses, car toutes deux sont des idéologies qui ne prennent pas en compte la réalité.

Désormais, les citoyens protestent contre ce modèle archaïque et demandent à l’agriculture d’évoluer vers plus de durabilité, en produisant des aliments de qualité et en assurant aux paysans une pérennité de leur métier.

Présenter l’agriculture durable comme une solution pour cette France qui importe sa nourriture et ses produits manufacturés de pays à bas salaires peut paraître utopique. Or, elle porte en elle deux atouts fondamentaux : d’une part, nous pouvons nous passer de biens industriels, mais pas de nourriture ; d’autre part, elle est la seule source durable de richesse des nations. L’humanité ne cesse de s’appauvrir en éventrant la terre pour lui prendre ses minerais et son énergie fossile, pourtant elle pourrait simplement s’enrichir en cultivant la terre selon les principes de durabilité.

Ce manifeste redonne à l’agriculture le rôle central qu’elle a toujours occupé dans les civilisations. Il propose des solutions pour la faire évoluer en la rendant à la fois durable et qualitative.


  • Manifeste pour une agriculture durable, par Claude Bourguignon et Lydia Bourguignon, éditions Actes Sud, 80 p., 9 €.

Source : éditions Actes Sud



Lire aussi : Pourquoi la COP 21 devrait-elle s’intéresser aux sols ?
16 septembre 2019
Le capitalisme nous conduit au désastre
Tribune
16 septembre 2019
Déchets nucléaires : la Suisse se donne les moyens de l’entreposage à sec
Reportage
17 septembre 2019
Huit trucs pour se passer de téléphone portable
Tribune