Je fais un don
OBJECTIF : 55 000 €
31091 €   COLLECTÉS
57 %

Salon : Des Livres et l’Alerte, à Paris

Le samedi
2
décembre
au dimanche
3
décembre




3e Salon Des Livres et l’Alerte

les 2 et 3 décembre 2017
La Maison des Métallos, 94 rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris - Métro : Couronnes (ligne 2) ou Parmentier (ligne 3)
L’entrée est libre et gratuite.

L’année 2017 aura fait la démonstration, si cela était nécessaire, que l’information influe sur nos vies et sur le déroulement des évènements.

Une fois encore, il a été démontré que le droit d’informer et de s’informer est fondamental pour la population et pourtant, ce droit doit, chaque jour, être défendu pour ne pas faire l’objet de limitations opportunes ou d’encadrements protecteurs pour certains.

Lancer l’alerte n’est ni plus ni moins que le fait d’informer la population de faits et de situations qui l’intéressent, au sens où elle y a intérêt. Le lancement d’alerte touche nos vies et nos sociétés au quotidien, par la révélation et la prise de conscience de situations que l’on ignore ou auxquelles nous n’avions pas réfléchi. Pourtant, la confusion entre délation et information subsiste, entre lancement d’alerte et complotisme aussi.

Il n’y a pour nous aucune confusion possible. Le livre d’alerte est l’outil par excellence de la différence. Le complotisme n’y a pas sa place car l’alerte se fonde sur l’analyse factuelle et l’intérêt général. La délation ne peut jamais être confondue avec l’information qui interroge les faits et la contradiction, qui s’inscrit dans la règle de la République et de la démocratie, qui ne se conçoit que dans l’idée de la transparence des affaires publiques.

Le 3e salon « Des Livres et l’Alerte » sera une nouvelle fois l’occasion de réunir le public et des acteurs du lancement de l’alerte autour des livres et des grands thèmes qui nous touchent toutes et tous.

Pas un domaine de nos vies ne se trouve exempt d’alerte, la santé et l’alimentation, l’argent public et l’impôt, l’enfance et les personnes âgées, la mer et la montagne, le climat et les réfugiés, la surveillance de masse et les relations internationales, la criminalité et les déchets, le monde politique et les élus, les animaux et les végétaux, la justice et la police, la fonction publique et le monde de l’information … C’est la vocation du Salon « Des Livres et l’Alerte » d’aborder ces thèmes les 2 et 3 décembre 2017 à la Maison des métallos, même si nous regrettons de ne pouvoir les traiter tous autant que nous le souhaiterions.

Le livre a été dès la première édition, au lendemain du dramatique 13 novembre 2015, le fédérateur de toutes les énergies, le moteur qui a permis d’entraîner, de promouvoir l’écriture et la publication qui contribuent au débat d’idées.

Pour cette 3e édition, nous avons souhaité que les textes et les livres soient au cœur des rencontres, que la question de la publication soit abordée avec les éditeurs et nous les remercions dès aujourd’hui pour leur engagement et leur enthousiasme.

Nous avons également souhaité qu’au delà des faits, les textes soient à l’honneur. La grande force de l’écrit, c’est de relater avec émotion, de prendre le temps de nous plonger dans l’univers des auteurs. Ariane Ascaride nous régalera de sa lecture d’extraits ce qui ne pourra qu’encourager à la lecture et nous l’espérons à l’écriture.

Ce 3e salon n’existe que par l’engagement des invités et l’enthousiasme des organisateurs : la Maison des métallos, la librairie le Presse Papier et les bénévoles. Le 3e salon « Des Livres et l’Alerte » existe grâce à la présence des éditeurs qui choisissent d’éditer l’alerte malgré les pressions qu’ils peuvent subir, il n’existera que par la présence du public et des lecteurs. Il ne s’agit pas, lors de ces rencontres, de magnifier les lanceuses et lanceurs d’alertes qui n’ont finalement, rien fait d’autre qu’obéir à leur conscience, ce qui est à la portée de chacun d’entre nous.

Nous vous invitons donc à saisir la chance de pouvoir réfléchir à l’alerte et à la lettre autour des nombreux thèmes proposés, mais aussi à partager l’émotion de celles et ceux qui se trouvent dans des situations personnelles difficiles pour avoir servi l’intérêt général.

Comme l’an dernier, grâce à l’engagement des cinéaste et producteurs nous pourrons offrir un projection du film de Pierre Pézerat « Les Sentinelles » en sa présence.

Le 3e Salon « Des Livres et l’Alerte » tiendra bien ses promesses, celle de « Délivrer l’alerte » en passant de l’alerte à la lettre et finalement de dire haut et fort « Délivrez l’alerte ! ».

Nous espérons le faire avec vous les 2 et 3 décembre 2017. L’entrée est libre et gratuite.

Ne ratez pas cette occasion unique de réfléchir, échanger, découvrir, comprendre et rencontrer le monde de l’alerte.


Reporterre sera présent, venez nous rencontrer

Reporterre sera présent sur le stand : 5 médias libres - PAV 48. Vous y retrouverez Etienne Bonnet avec les livres de notre collection de la collection Seuil/Reporterre. Mais aussi le magazine papier de Reporterre, L’écologie, c’est aussi populaire, qui vient de paraître, ainsi que des archives de Reporterre en... 1989.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Les lanceurs d’alerte défendent l’intérêt général

PUBLIER À L’AGENDA DE REPORTERRE

Vous aussi, vous souhaitez publier un événement à l’agenda de Reporterre ?

Rien de plus simple : envoyez un courriel à planete [arobase] reporterre.net sans oublier les éléments suivants :

  • dans l’objet du message, précisez [AGENDA] ainsi que la date et le nom de l’événement ;
  • fournissez-nous un texte dans un format texte (.doc ; .odt ; .txt...) de présentation de l’événement d’environ 1000 caractères sans oublier le nom, la date, l’heure, le lieu de l’événement et un lien vers un site internet et/ou une page Facebook ;
  • fournissez-nous une affiche (format .jpg) d’au moins 700 pixels de large si l’image est horizontale, ou 500 pixels de haut si elle est verticale (notre préférence).

À bientôt sur Reporterre

La rédaction

16 décembre 2017
Un plan de sortie heureux pour le conflit de Notre-Dame-des-Landes
Tribune
16 décembre 2017
Dans la forêt des Chambarans, opposants et zadistes poursuivent la lutte contre Center Parcs
Info
15 décembre 2017
« Affirmer solennellement que le mont Fuji n’existe pas »
Chronique


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre