Sivens, deux ans après (Tarn)

23 octobre 2016



Sivens,

Deux après, nous revenons à l’endroit où nous nous étions soulevés contre un projet de barrage absurde.

Où un jeune homme a été tué par les forces dites de l’ordre.

Nous aurons plus que jamais la tête haute, après le jugement du tribunal administratif qui a rendu le projet illégal en reprenant les arguments qui étaient ceux des opposants.

Nous y rendrons hommage à tous ceux qui se sont impliqués sans attendre que la justice aille dans le sens de leur engagement.

Au premier rang desquels Rémi Fraisse.

Au-delà des larmes, nous lancerons l’alarme contre les attaques en cours,
celle de Notre-dame-des-Landes notamment, où se retrouvent des logiques mortifères comparables, mais aussi des raisons de ne pas baisser les bras.

Rendez-vous au parking du Leclerc de Gaillac dimanche 23 octobre à 11h30 pour covoiturage vers la Maison de la Forêt de Sivens, où nous pique-niquerons à midi.

A la suite de quoi nous descendrons vers le lieu du chantier.

Prévenez vos amis et connaissances.

Source : Courriel à Reporterre

Photo : Sculpture en hommage à Rémi Fraisse, sur le site de Sivens. © Marine Vlahovic/Reporterre




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Sivens
28 février 2017
Comment la FNSEA fait disparaître les cours d’eau pour pouvoir épandre des pesticides
Enquête
27 février 2017
Quand le gouvernement et la FNSEA redessinent la carte des cours d’eau
Enquête
27 février 2017
L’Ukraine veut construire une centrale solaire à Tchernobyl
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre