Un défenseur de la forêt a été assassiné au Guatemala

21 mars 2016



Walter Manfredo Méndez Barrios a été tué par balles dans la matinée du 16 mars, tandis qu’il se rendait à son lopin de terre à l’intérieur du Parc national de la Sierra del Lacandón, au cœur de la Réserve de biosphère Maya. Il est mort pendant son transport vers l’hôpital de San Benito, la ville centrale du nord du département du Petén, au Guatemala.

Méndez Barrios était le président de la Coopérative La Lucha, membre d’un groupe de coopératives agricoles dans la partie sud-est du parc national de la Sierra del Lacandón. Fondée à la fin des années 1970, La Lucha était aussi impliquée dans la récolte durable du bois et des produits non ligneux de la forêt. La coopérative travaillait en étroite coopération avec le Conseil national gouvernemental pour les aires protégées (CONAP) et d’autres organisations non gouvernementales, dont l’un des gestionnaires du parc, Defensores de la Naturaleza.

Agé de 36 ans, père d’un petit garçon de six ans, Walter était également membre du conseil d’administration de l’Association des communautés forestières du Petén (ACOFOP), un organisme communautaire composé de 24 groupes locaux et de coopératives, dont La Lucha. Il travaillait aussi avec le Front Peten contre les barrages. Depuis l’année dernière, il recevait des menaces de mort.

"On a tiré trois fois", a déclaré au magazine Mongabay, Salvador López, directeur régional du CONAP pour le Peten.

Les rapports déposés par Méndez Barrios avaient contribué à l’arrestation des braconniers et des usurpateurs de la terre, selon une note publiée le 17 Mars par le secrétariat exécutif de CONAP à Guatemala City.

La police a ouvert une enquête, mais López et beaucoup d’autres pensent qu’il a été tué à cause de son activisme communautaire et environnemental. L’identité de son ou ses attaquants - et de ceux qui auraient pu commanditer ce crime - reste inconnue.

"Walter Manfredo Méndez Barrios était totalement convaincu que les êtres humains ne peuvent aller de l’avant que si nous protégeons les ressources naturelles », a déclaré López, "Il a été tué par les balles meurtrières de ceux qui ne veulent pas que l’on protège les ressources naturelles, ceux qui font le trafic du bois dans la région, le trafic de la faune, ceux qui sont à l’origine de la déforestation."

- Source (en anglais) : Mongabay




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Les journalistes bretons saisissent le Défenseur des droits à propos de violences policières


26 avril 2017
Le Parlement européen va étudier un texte favorisant la surpêche
Lire sur reporterre.net
26 avril 2017
Des eurodéputés demandent l’interdiction de la fusion Monsanto/Bayer
Lire sur reporterre.net
25 avril 2017
Aujourd’hui, c’est la journée mondiale des manchots
Lire sur reporterre.net
25 avril 2017
4 ans après le drame du Rana Plaza, peu d’amélioration pour les travailleurs au Bangladesh
Lire sur reporterre.net
25 avril 2017
Le G 20, le FMI et la Banque mondiale renoncent à parler du climat
Lire sur reporterre.net
25 avril 2017
Moteurs diesel truqués : une information judiciaire ouverte à l’encontre de PSA
Lire sur reporterre.net
24 avril 2017
Le photographe Nnoman Cadoret a été brutalisé par des policiers en civil et sans brassard
Lire sur reporterre.net
24 avril 2017
Les aires protégées africaines abritent beaucoup moins d’éléphants qu’on le pensait
Lire sur reporterre.net
21 avril 2017
Un seul candidat, Philippe Poutou, est partisan de l’abandon de la bombe atomique
Lire sur reporterre.net
21 avril 2017
Le plastique s’accumule en Arctique
Lire sur reporterre.net
20 avril 2017
Pas d’inquiétude pour l’instant sur le niveau des nappes phréatiques
Lire sur reporterre.net
20 avril 2017
Les perturbateurs endocriniens contaminent aussi les enfants
Lire sur reporterre.net
19 avril 2017
Des associations attaquent l’arrêté autorisant l’abattage des loups
Lire sur reporterre.net
19 avril 2017
Le tribunal contre Monsanto juge la firme coupable d’écocide
Lire sur reporterre.net
15 avril 2017
En Bourgogne, des faucheurs volontaires « neutralisent » un champ de colza en mutagenèse
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Forêts tropicales

25 avril 2017
« Emmanuel Macron est la queue de comète d’un social-libéralisme en déclin »
Entretien
22 avril 2017
Les chercheurs défendent dans la rue la liberté de la science
Info
25 avril 2017
A Toulouse, l’opposition au centre commercial Val Tolosa ne désarme pas
Enquête


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Forêts tropicales