Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Édito —

Une seule Terre, un nouveau Reporterre

Reporterre s’habille d’une nouvelle maquette. Pour mieux informer sur l’écologie, qui dessine le chemin que prendra la destinée humaine.

Certaines images font plus que mille livres. Durant les années 1960, les missions spatiales Gemini puis Apollo se succédèrent, produisant des photos de la Terre qui firent prendre conscience aux humains de leur solitude dans l’univers, mais aussi de la fragilité - et de l’incroyable beauté - de la planète sur laquelle ils vivent depuis des centaines de milliers d’années. Cette image - la plus célèbre est celle de 1972 que nous reproduisons - constitue le plus grand manifeste écologique qui soit, et elle a marqué durablement la culture humaine.

1972 est l’année même où parut le rapport au Club de Rome sur les limites de la croissance. Depuis, l’humanité semble écartelée entre des chemins divergents : d’un côté, poursuivre frénétiquement la voie de la croissance maximale - dont la Chine est aujourd’hui le porte-étendard - au prix d’un désastre écologique universel. De l’autre, l’effort de plus en plus vigoureux pour redéfinir l’avenir commun en s’adaptant aux limites de la « petite planète bleue ». Il devient de plus en plus clair que ce conflit exprime le choix décisif de la destinée humaine en ce début de XXIe siècle : l’asservissement et la violence pour l’accès à des ressources trop rares, ou la coopération et la sobriété pour la culture de la paix. Un mouvement écologique mondial s’est levé depuis des années et grandit de jour en jour. Il est divers, multiple, confus, contradictoire, hésitant, engagé, mais il existe fortement, comme une nouvelle internationale du genre humain. C’est dans ce courant puissant que s’inscrit Reporterre, qui raconte en France avec ténacité et une totale indépendance les faits, les idées, les luttes, les alternatives qui dessinent ce monde nouveau en accord avec le vivant.

On vous a souvent dit, lors des campagnes de dons, chères lectrices et lecteurs, ce qu’on faisait et comment on grandissait. Et on vous remercie pour ce que vous faites d’extraordinaire : financer par vos dons un média sans actionnaire, sans publicité, et libre d’accès pour que tout le monde, même démuni, puisse s’informer sur la plus grande aventure de notre temps. Et voilà que nous vous proposons une nouvelle maquette, la première depuis 2015. Elle exprime notre goût de la sobriété, notre exigence de qualité, notre souci d’informer au mieux. Et aussi le fait que Reporterre grandit : depuis 2015, l’équipe a plus que doublé de taille, nous avons multiplié les enquêtes et les informations exclusives, nous avons appris mille choses.

Nous allons continuer, grâce à vous, à grandir. Parce qu’il est urgent de rappeler la beauté de la planète face à la montée des périls : de plus en plus de gens sont perdus dans la difficulté des temps, et cèdent aux sirènes identitaires, xénophobes, agressives, anti-écologistes, propagées par un système économique qui veut maintenir à tout prix sa logique de profit destructeur. Reporterre - et toute la presse indépendante, nous ne sommes pas seuls - est un outil essentiel pour montrer qu’il est une autre voie que la violence, que la Terre est belle, que l’avenir s’écrit avec des fleurs, des herbes, des insectes, des ciels lumineux, avec des humains qui se parlent, rient ensemble, travaillent et luttent ensemble. Bienvenue sur Terre, amies et amis.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende