Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Covid-19

À LA TÉLÉ - Le coronavirus renvoie le monde à sa faillite

Ce documentaire sur Arte met en lumière les vulnérabilités exposées par la pandémie de Covid-19. Et montre que plutôt que de rêver d’un retour à une normale faillie, il faut passer à un autre système.

  • L’avis de Reporterre : Ce documentaire montrant des images saisissantes est sans doute le premier à avoir exploré la crise que la planète vit depuis un an avec le coronavirus. De manière originale, il met en scène le virus lui-même, qui nous interroge : « La planète tournait-elle si rond avant que je surgisse ? ». Le film nous fait prendre conscience que la pandémie est un miroir du système économique fou qui conduit le monde : elle produit un effet multiplicateur des choses qui n’allaient pas avant. Et plutôt que de rêver d’un douteux retour à une normalité malade, il faut imaginer un autre monde.
    Le propos s’appuie sur des entretiens avec Gaël Giraud, Hervé Kempf, Philippe Lamberts, Carole Rakete, Pablo Servigne...

  • Présentation du documentaire par le diffuseur :

Quels enseignements tirer dès à présent de la crise du Covid-19 ? Ce documentaire singulier revient sur la funeste année 2020 et ouvre des perspectives politiques pour l’avenir.

Le Covid-19 a-t-il grippé la grande machine libérale ? Depuis bientôt un an, la pandémie mondiale a mis en évidence la faiblesse de nos systèmes de santé, mais elle souligne surtout l’immunité défaillante de nos démocraties, affaiblies par les crises économique et climatique. Exposant les citoyens à une régression des libertés fondamentales, elle pousse entreprises et États à faire des choix cruciaux. Faut-il alors abandonner le modèle économique qui a contribué au surgissement de ce virus et alimenté le réchauffement de la planète ?

Tourné à travers le monde, le film revient sur les événements de l’année passée et combine les approches de sociologues, scientifiques, politiques et philosophes. Entremêlant information, récit et émotion, il entrechoque la réalité avec une certaine forme de poésie... salvatrice.

Le petit grain de sable dans la machine, un documentaire d’Alain de Halleux, diffusé le mardi 2 mars à 22 h 30, et disponible en replay du 23 février au 31 mars 2021.

Voir le film :


Alain de Halleux est réalisateur, caméraman et est diplômé en Sciences chimiques (nucléaire) de l’UCL, Université catholique de Louvain (Belgique). Il a fait des études en réalisation de films à l’INSAS à Bruxelles. Il a reçu le prix de la vocation en 1983 pour ses travaux photographiques pendant la guerre en Afghanistan. Il a réalisé plusieurs films sur l’industrie nucléaire (Beyond the Waves, Fukushima 4 Ever, Welcome to Fukushima, Chernobyl 4 Ever, RAS Nucléaire - Rien à signaler).

VOIR LA BANDE-ANNONCE :

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende