Ce Soir À LA TÉLÉ - L’intelligence artificielle à l’assaut des emplois

11 octobre 2017 / Philippe Borrel et Noël Mamère



  • Présentation du documentaire par son diffuseur :
  • Retrouvez mercredi 11 octobre à 20.50 sur France 5
    Le Monde en Face - Un monde sans travail ?
  • Suivi d’un débat auquel participera Tiffany Blandin, autrice de Un monde sans travail ?, aux éditions Seuil-Reporterre.

À force de fixer l’emploi comme une finalité, nous avons oublié que le travail n’est qu’un moyen, mais la pensée économique et politique dominante continue de défendre une idéologie qui, pour certains, n’a plus guère de sens dans les économies occidentales du XXIe siècle. Or les crispations actuelles autour de la dérégulation du travail masquent une réalité effrayante : la rupture du lien entre les activités créatrices de valeur et l’emploi traditionnel, à l’heure d’un nouveau capitalisme numérique. L’emploi semble plus que jamais menacé par la multiplication des dispositifs robotiques et algorithmiques dans tous les domaines, alors que la standardisation gagne tous les secteurs d’activité. Et la question de la place des robots dans la société de demain est dans toutes les têtes qui réfléchissent un tant soi peu à notre avenir.

Alors, fantasme, utopie technicienne du genre « transhumaniste », ou prochaine réalité ? Si l’on en croit l’étude très détaillée qu’a réalisée le Forum de Davos auprès des services des ressources humaines d’entreprises de 15 pays, représentant 65% des salariés de la planète, les robots et les algorithmes sont aux portes des bureaux du secteur tertiaire. Elle prévoit en effet la suppression de 7,1 millions d’emplois dans les cinq ans qui viennent pour une création de seulement 2 millions, soit une perte nette de 5 millions d’emplois. À cette vitesse, ce n’est plus une mutation, mais une rupture, ce que les spécialistes nomment « disruption », qui risque de provoquer des chaos sociaux quand on sait que l’OIT (l’Organisation internationale du travail) prévoit 11 millions de chômeurs supplémentaires dans le monde d’ici à 2020. En s’attaquant désormais aux cols blancs, le cœur de la classe moyenne, cette nouvelle vague d’automatisation préfigure en effet un bouleversement des fondements mêmes du contrat social négocié au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

Au même moment, de nouvelles communautés s’organisent à l’échelle locale et les expériences se multiplient du côté de la société civile pour tenter de garantir une nouvelle répartition de la création de richesses. Et un peu partout, la proposition de créer un revenu minimum d’existence universel relance un combat politique qui mobilise de l’extrême gauche jusqu’aux Libertariens, ultralibéraux. Mais dans une société de plus en plus automatisée et inégalitaire, un revenu de base sera t-il facteur d’émancipation ou bien plutôt de soumission généralisée ?

Avec ce film, nous vous proposons de mener l’enquête en Amérique du Nord, en Asie et en Europe sur l’émergence de ce monde sans travail.


  • Un monde sans travail, film coécrit par Philippe Borrel et Noël Mamère, production Cinétévé avec la participation de France Télévisions et la RTBF.

Source : courriel à Reporterre




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
DOSSIER    Emploi et travail

16 octobre 2017
La dure loi de l’Eroi : l’énergie va devenir plus rare et plus chère
Tribune
17 octobre 2017
La pêche électrique tente de faire son retour en Europe
Info
16 octobre 2017
Le mouvement écolo ne reflète pas la diversité de la population
Enquête


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Emploi et travail