Ce soir à la télé - Le fiasco d’Areva, une affaire d’État

Durée de lecture : 1 minute

17 février 2016 / Pièces à conviction (France 3)



Areva dans les années 2000 : le numéro 1 mondial du nucléaire, une fierté nationale, un fleuron de l’industrie française, le fer de lance de l’image de la France à l’étranger. Aujourd’hui, Areva est à l’agonie. Alors que le rachat par EDF de son activité réacteurs traîne, l’entreprise va être recapitalisée à hauteur de 5 milliards d’euros. C’est la plus grosse dette jamais payée par les contribuables français depuis l’effondrement du Crédit lyonnais, et ce n’est qu’un début… Les pertes frôleraient les 10 milliards d’euros. L’histoire finit mal aussi pour 6.000 salariés qui verront leur poste supprimé d’ici à 2017. Sans compter qu’aujourd’hui, la justice s’en mêle et soupçonne des opérations de corruption.

Qui sont les responsables ? Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi l’État n’est-il pas intervenu ? Le 17 février 2016, Pièces à conviction enquête en Finlande, à Tchernobyl, en Namibie, en Afrique du Sud... pour comprendre les raisons du naufrage et les dessous d’une affaire d’État.

Ce mercredi 17 février, à 23 h 10.


- Le naufrage d’Areva : une affaire d’État, Pièces à conviction, France 3, durée 1 h 3.

Source : France TV info





Lire aussi : EDF prend sa part d’Areva, pour lui éviter la faillite
DOSSIER    Nucléaire

31 juillet 2020
Écologistes, nous marchons contre le racisme et pour la justice sociale
Tribune
31 juillet 2020
Bâtiments qui se fissurent, routes qui ondulent... L’Arctique russe face à la fonte du pergélisol
Reportage
31 juillet 2020
Malgré ses annonces, l’État pourrait laisser Amazon construire des entrepôts à gogo
Info


Dans les mêmes dossiers       Nucléaire