Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Climat

Changement climatique : le président des États-Unis savait dès 1977

James Schlesinger était secrétaire à l'Énergie du président Jimmy Carter lors de la remise de cette note, dont il a jugé les implications «trop incertaines» pour justifier une implication présidentielle.

En 1977, le premier Star Wars n’était pas encore sorti au cinéma, mais une note alertait déjà le président des États-Unis sur la « possibilité d’un changement climatique catastrophique ». Exhumé par le Guardian, ce document d’une étonnante actualité fut remis en juillet 1977 au président américain de l’époque, Jimmy Carter.

Son titre, « Émissions de CO₂ fossile et possibilité d’un changement climatique catastrophique », pourrait presque être celui du dernier rapport du GIEC, le Groupe d’experts intergouvernemental sur le changement climatique. L’auteur du document, Frank Press, évaluait alors l’ampleur du réchauffement climatique quelque part entre 0,5 °C et 5 °C d’ici aux années 2030. Une prévision large, mais plutôt juste : les experts du GIEC estiment en effet que les températures moyennes devraient atteindre en 2030 1,5 °C de plus que leur niveau pré-industriel.

La note, qui insiste sur l’importance de renoncer aux énergies fossiles, n’a malheureusement pas suscité de prise de conscience. Il a fallu atteindre 1992 et le Sommet de la terre à Rio pour que les États reconnaissent la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende