Dans 50 ans, un tiers de l’humanité pourrait vivre dans des endroits aussi chauds que le Sahara

Durée de lecture : 3 minutes

5 mai 2020



D’ici 2070, et si rien n’est fait pour enrayer le dérèglement climatique, un tiers de l’humanité pourrait vivre dans des endroits aussi chauds que le Sahara. C’est ce que conclut une étude publiée lundi 4 mai dans la revue américaine Proceedings of the National Academy of Sciences. Selon l’équipe de chercheurs, en seulement cinquante ans, 3,5 milliards de personnes pourraient être contraintes de vivre dans des conditions climatiques à la limite de l’habitabilité.

À l’instar d’autres espèces, les êtres humains évoluent dans une « niche climatique », c’est-à-dire au sein d’endroits où la température et les précipitations leurs permettent de s’épanouir. Dans cette étude, l’équipe de chercheurs démontre que les populations humaines se concentrent, dans leur grande majorité, au sein de bandes climatiques tempérées, où la température annuelle moyenne oscille entre 11 et 15 °C. Une minorité vit dans des régions équatoriales ou tropicales, où elle peut atteindre 25 °C. Cette répartition climatique de l’espèce humaine est restée stable pendant les 6.000 dernières années.

Le dérèglement climatique pourrait bouleverser brutalement cette situation, et pousser une grande partie de l’espèce humaine hors de cette « niche climatique ». Si les émissions de gaz à effet de serre continuent d’augmenter, et en l’absence de migration, jusqu’à 3,5 milliards de personnes pourraient vivre dans des endroits où la température moyenne serait supérieure à 29 °C, soit l’équivalent du Sahara. Pour le moment, seulement 0,8 % de la surface de la planète est exposée à de telles températures. En 2070, selon les chercheurs, ce chiffre pourrait s’élever à 19 %.

Les pays les plus menacés font également partie des plus pauvres au monde

Les pays les plus menacés font également partie des plus pauvres au monde, selon l’équipe de chercheurs. L’Inde, le Nigéria, le Pakistan, l’Indonésie et le Soudan, où la température annuelle moyenne est déjà élevée, pourraient être particulièrement affectés. En Guyane française, 240.000 personnes pourraient également subir ces températures extrêmes. Les populations vivant au sein de régions tempérées ne seront pas épargnées par ces changements rapides : d’ici 2070, la température annuelle moyenne pourrait y atteindre 20 °C, soit l’équivalent de l’Afrique du Nord aujourd’hui.

Les conséquences dramatiques de ces changements de températures pourraient cependant être réduites si le réchauffement climatique parvenait à être contenu à 2 °C au-dessus des niveaux préindustriels. Le nombre de personnes affectées par ces bouleversements passerait alors de 3,5 à 1,5 milliards, selon les chercheurs.






13 juillet 2020
Une partie du plastique européen est rejeté dans les océans en Asie
Lire sur reporterre.net
13 juillet 2020
La production de pétrole de schiste a atteint son pic aux Etats-Unis
Lire sur reporterre.net
13 juillet 2020
Aux États-Unis, victoire des Sioux contre un oléoduc géant
Lire sur reporterre.net
11 juillet 2020
La baleine franche de l’Atlantique Nord est au bord de l’extinction
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
Pollution de l’air : le Conseil d’État ordonne au gouvernement d’agir, sous astreinte de 10 millions d’euros par semestre
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
Lubrizol poursuit sa réouverture progressive, au grand dam des associations et élus locaux
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
Budget : les députés ne prennent pas en compte les mesures de la Convention climat
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
La justice condamne la construction illégale du barrage de Caussade
Lire sur reporterre.net
9 juillet 2020
Projet T4 de terminal à Roissy : 0/20, à revoir, selon l’Autorité environnementale
Lire sur reporterre.net
9 juillet 2020
Le projet de Center Parcs à Roybon est abandonné, grâce aux luttes
Lire sur reporterre.net
8 juillet 2020
Manifestation : Ensemble pour le climat et contre les violences policières
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Le mois dernier fut le « 2e mois de juin le plus chaud pour l’Europe »
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Contre l’avis de la mairie de Paris, le gouvernement valide le réaménagement polémique de la gare du Nord
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Aux Etats-Unis, la critique de la pollution par le plastique est qualifiée de « terrorisante »
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Des collectifs demandent un moratoire sur les projets de centres commerciaux et logistiques
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Climat
13 juillet 2020
Dans le Morbihan, le réseau d’assainissement défaillant empoisonne les huîtres et les consommateurs
Enquête
15 mai 2020
Masques : l’État méprise l’organisation spontanée des couturières
Alternatives
11 juillet 2020
Antennes téléphoniques : des enfants italiens invoquent le principe de précaution
Tribune


Sur les mêmes thèmes       Climat