Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Eau, rivières, océans

Des cours d’eau ont disparu des cartes et sont ainsi livrés aux pesticides

France Nature Environnement (FNE) a lancé fin septembre une pétition pour demander une meilleure protection des cours d’eau vis-à-vis des pesticides.

Il est interdit d’épandre des pesticides dans certaines zones, dites de « non traitement », en bordure de cours d’eau. Mais un arrêté ministériel passé en mai 2017 introduit un flou dans la définition de ces zones, laissant notamment aux préfets la possibilité de s’appuyer sur des nouvelles cartes des cours d’eau moins précises, élaborées souvent sous la pression de certains syndicats agricoles, comme Reporterre l’avait raconté. Résultat, certains départements en ont profité pour exclure près de la moitié des aires qui étaient jusqu’alors protégées. D’après FNE, dans le Tarn-et-Garonne, 30 % des aires préalablement protégées ont été exclues. En Indre-et-Loire, ce sont 43 % des zones de non traitement aux abords des cours d’eau qui ont désormais disparues.

FNE rappelle également que 92 % des cours d’eau surveillés en 2013 contenaient des pesticides.

  • Source  : FNE.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende