En BD - Les milieux populaires au secours de la planète

Durée de lecture : 1 minute

9 novembre 2017 / Lorène Lavocat et Tommy (Reporterre)



On polluerait davantage dans les milieux populaires que dans les milieux aisés ? L’écologie serait un truc de riches ? Ces lieux communs ne résistent pas à l’analyse des bilans carbone. Reporterre remet les pendules à l’heure, en bande dessinée.





Lire aussi : Les riches sont majoritairement responsables du désastre climatique qu’est l’aviation

Source : Lorène Lavocat pour Reporterre

Dessins : © Tommy/Reporterre

DOSSIER    Écologie et quartiers populaires

THEMATIQUE    Quotidien
19 octobre 2020
« La boule au ventre quand on parle de notre avenir, ça pousse à se mobiliser »
Tribune
19 octobre 2020
Masques toxiques ? Le principe de précaution impose le retrait
Enquête
17 octobre 2020
« Pour éradiquer la pauvreté, il faut donner de l’argent aux pauvres »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Écologie et quartiers populaires



Sur les mêmes thèmes       Quotidien