L’exploitation du krill de l’Antarctique est néfaste, alerte Greenpeace

Durée de lecture : 2 minutes

30 mars 2018



Dans une publication intitulée Licence to krill, le monde mal connu de la pêche antarctique, parue le 13 mars, l’ONG Greenpeace alerte sur les conséquences de la pêche au krill dans les eaux antarctiques.

Ce minuscule crustacé, principale source de nourriture des cétacés et de nombreux habitants des eaux polaires, finit de plus en plus dans les assiettes humaines et les estomacs de poissons d’aquarium. Les consommateurs américains, australiens, allemands, britanniques apprécient l’huile de krill en tant que complément alimentaire riche en acides gras-omega 3. Depuis fin 2011, l’Union européenne autorise l’utilisation du petit crustacé dans certains produits laitiers, matières grasses à tartiner, sauces, céréales de petit-déjeuner, plats diététiques… Il entre aussi dans la composition de cosmétiques. Et ce, en dépit de la Convention sur la conservation de la faune et la flore marines de l’Antarctique (CCAMLR), chargée de veiller à la préservation de l’environnement polair.

Or, la présence de navires de pêche industrielle dans les eaux antarctiques perturbe non seulement l’alimentation des espèces marines, mais également leur écosystème. « La pêche au krill prend place dans des régions qui avaient été transformées en sanctuaires océaniques, rappelle le communiqué de Greenpeace. En même temps qu’elle prive les animaux marins d’une source d’alimentation vitale, la pêche du krill industrielle contient de graves risques environnementaux dans ces eaux immaculées. Des marées noires ou des incendies de navires menacent le fragile habitat de la faune de l’océan Antarctique. »





Lire aussi : Dernière ressource sauvage encore intacte, le krill est menacé par la pêche industrielle


26 septembre 2020
Des activistes du climat occupent une rue de Paris
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le Conseil général de Haute-Marne vote une motion contre le projet de laverie nucléaire à Joinville
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Des jeunes du monde entier ont manifesté vendredi pour le climat
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Les grèves pour le climat sont de retour
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le gouvernement assure avoir « tiré les leçons » de l’incendie de Lubrizol
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Pollution de l’air : l’État français toujours aussi inefficace, selon la Cour des comptes
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Total va fermer la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Convention citoyenne : pas de projet de loi avant la fin de l’année
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
L’association L214 dévoile les dessous des élevages à gibier pour la chasse
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
La Chine s’engage à la neutralité carbone d’ici à 2060
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
Néonicotinoïdes : la mobilisation contre le projet de loi s’intensifie
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
Néonicotinoïdes : betteraviers et scientifiques cherchent des « solutions alternatives »
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
À Toulouse, sept personnes en prison pour des tags
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
La banquise arctique a atteint sa deuxième étendue la plus basse jamais enregistrée
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Présidentielles : pas de candidat chez les Verts avant 2021
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Eau, mers et océans

26 septembre 2020
La France lance un chalutier géant « fossoyeur des mers »
Reportage
25 septembre 2020
Covid-19 : « Elle a bon dos, la science ! »
Entretien
25 septembre 2020
En pleine croissance, le réseau Biocoop est contesté sur le plan social
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Eau, mers et océans