La justice annule le permis de recherche de la mine de Salau

Durée de lecture : 2 minutes

1er juillet 2019

La société Variscan va devoir patienter avant de commencer ses travaux de recherches sur la mine de Salau (Ariège). Saisi par trois associations (Couflens-Salau Demain, Le comité écologique ariégeois » et Henri Pézerat) opposées à ce projet soutenu par la municipalité de Couflens, le Tribunal administratif de Toulouse a annulé samedi 29 juin l’arrêté du 21 octobre 2016 du secrétaire d’État à l’industrie auprès du ministre de l’économie et des finances accordant à la société Variscan un permis exclusif de recherches de mines de tungstène, étain, bismuth, molybdène, zinc, plomb, cuivre, or, argent et substances connexes (notamment niobium et tantale) dit « Permis Couflens » dans le département de l’Ariège.

La justice estime que la société Variscan n’a pas la capacité financière pour mener à bien ce projet : « La société Variscan Mines s’est engagée dans le dossier de demande de permis exclusif de recherches à consacrer un montant de 25 millions d’euros pour les travaux d’exploration, le tribunal constate que la société Variscan Mines, dont l’actif s’élevait à la clôture de l’exercice 2014 à 2,05 millions d’euros, ne disposait pas, à la date de l’arrêté attaqué, des capacités financières propres pour mener à bien ces travaux », peut-on lire dans le jugement.

Une décision vécue comme une victoire par les associations mobilisées depuis trois ans contre la révouverture de cette mine fermée en 1986 : « Nous sommes ravis, confirme Jean-Paul Arseguet, président de l’association Couflens-Salau Demain. Cette décision va dans le bon sens car cela bloque le projet de réouverture mais maintenant nous attendons la suite... » Car en octobre 2018, le tribunal administratif de Toulouse a donné une première fois raison aux opposants en suspendant l’autorisation préfectorale accordée à la société Variscan Mines pour mettre le site en sécurité. Une décision contrée par un nouvel arrêté de la préfecture de l’Ariège le 11 avril dernier...

  • Photo : © Eloise Lebourg/Reporterre


Lire aussi : En Ariège, le projet de mine de Salau conduit à un paradis fiscal


18 septembre 2019
Feux de forêt : Human Rights Watch accuse le gouvernement brésilien de laisser faire les « réseaux criminels »
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
Une étude montre la perte vertigineuse des glaciers andins
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
48 heures de garde à vue pour avoir fabriqué un homard géant
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Les vifs incendies en Indonésie enfument la Malaisie et tuent les éléphants
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Bercy veut supprimer 1.700 postes au ministère de l’Écologie en 2020
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Mobilisation contre le projet de blanchisserie nucléaire de Joinville
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2019
À Lyon, les « décrocheurs » de portraits de Macron ont été relaxés
Lire sur reporterre.net
13 septembre 2019
Mort de Steve : « Les mesures prises par le commissaire divisionnaire ont manqué de discernement »
Lire sur reporterre.net
13 septembre 2019
Deux écologistes assassinés au Honduras
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2019
La loi énergie - climat définitivement adoptée, des ONG déçues
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2019
À Besançon, mobilisation pour soutenir deux journalistes injustement accusés
Lire sur reporterre.net
11 septembre 2019
Pont sur la Loire : déboisement en cours, des opposants face aux machines
Lire sur reporterre.net
11 septembre 2019
De nombreux soutiens au procès parisien des « décrocheurs » de portrait de Macron
Lire sur reporterre.net
10 septembre 2019
Le Val-de-Marne, premier département à prendre un arrêté antipesticides
Lire sur reporterre.net
10 septembre 2019
Des écoféministes décrochent un portrait de Macron
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Mines et Gaz de schiste

27 juillet 2019
Quand une coopérative ouvrière relance la culture locale du tilleul
Alternative
18 septembre 2019
Les travailleurs sous-traitants du nucléaire en grève car « la sécurité se dégrade »
Entretien
25 juillet 2019
Éradiquer les punaises de lit, une véritable guerre des nerfs
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Mines et Gaz de schiste