Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Pollutions

La pollution de l’air coûte 943 euros par an et par Français

Une étude de l’Alliance européenne de santé publique, publiée le 21 octobre 2020, révèle le coût de la pollution de l’air dans 432 villes européennes, dont 67 villes françaises. Cette étude est relayée en France par l’association Respire et montre qu’en moyenne la pollution de l’air coûte 943 euros par an et par habitant.

Ainsi, les villes en France où la pollution de l’air coûte le plus cher à la collectivité sont celles-ci :

  • À Paris, le coût est de 3,5 milliards d’euros, soit 1.602 euros par an et par habitant ;
  • À Lyon, il est de 585 millions d’euros soit 1.134 euros par an et par habitant ;
  • À Nice, il est de 383 millions d’euros soit 1.128 euros par an et par habitant ;
  • À Melun, il est de 383 millions d’euros soit 1.015 euros par an et par habitant ;
  • À Douai, de 992 euros par an et par habitant ;
  • À Fréjus, de 990 euros par an et par habitant ;
  • À Toulon, de 979 euros par an et par habitant ;
  • À Rouen, de 973 euros par an et par habitant ;
  • À Saint-Quentin, de 959 euros par an et par habitant, etc.

La liste des 67 villes françaises étudiées est ici. Pour les métropoles, le coût est de 897 euros (par an et par habitant) à Marseille, 886 euros à Lille, 728 euros à Bordeaux, 955 euros à Strasbourg, 819 euros à Toulouse, etc.

Ces calculs prennent en compte la valeur monétaire des morts prématurées, des traitements médicaux face aux affections les plus communes, des journées de travail perdues et des autres coûts sanitaires causés par les trois polluants principaux : les particules (PM), le dioxyde d’azote (NO₂) et l’ozone (O₃).

Dans l’Union Européenne, les pays où la pollution de l’air coûte le plus cher à la collectivité par an et par habitant sont la Roumanie (1.810 euros), le Luxembourg (1.748 euros), la Hongrie (1.664 euros). L’Italie (1.535 euros) et l’Allemagne (1.468 euros) sont aussi haut placés dans le classement.

« La pollution n’est pas réservée aux grandes métropoles. Elle a un effet délétère même à Douai, Rouen ou Saint-Quentin »

L’étude a examiné la situation dans 432 villes de l’Union européenne, ainsi que le Royaume-Uni, la Suisse et la Norvège. En tout, la pollution de l’air coûte 166 milliards d’euros par an, ou 1.276 euros par habitant.

« Cette étude aborde pour la première fois la question du coût à l’échelle des villes, et cela dans 67 agglomérations françaises. Elle permet de constater que la pollution n’est pas réservée aux grandes métropoles. Elle a un effet délétère et un coût économique même à Douai, Toulon, Rouen ou Saint-Quentin », déclare Olivier Blond, directeur de Respire.

La pollution de l’air est la cause principale de mortalité liée à l’environnement en Europe, selon l’agence européenne de l’environnement (EEA). Elle cause entre 48.000 et 76.000 morts par an selon les calculs en France chaque année. Et près de 400.000 en Europe. Le problème est particulièrement important dans les grandes villes, dont les deux tiers dépassent les recommandations de l’OMS pour la qualité de l’air.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende