Le Mercosur serait un « bon » accord selon Macron, mais avec des « lignes rouges »

26 janvier 2018

Lors de ses vœux au monde agricole hier jeudi 25 janvier, Emmanuel Macron a indiqué que l’accord de libre-échange en discussion avec le Mercosur « peut être bon si nos lignes rouges sont tenues ». Le président de la République prononçait un discours dans le Puy-de-Dôme à Saint-Genès-Champanelle.

L’accord est en cours de négociation entre l’Union européenne d’une part et le Brésil, l’Argentine, l’Uruguay et le Paraguay d’autre part. Emmanuel Macron doit exposer ce vendredi 26 janvier 2018, à son homologue argentin Mauricio Macri, les « lignes rouges » que la France ne souhaite « pas dépasser », en particulier dans le secteur de la viande de bœuf. Il a tracé au moins deux lignes rouges : « On ne peut pas prendre des accords qui favorisent un acteur industriel ou agricole à des milliers de kilomètres qui a un autre modèle social ou un modèle environnemental qui fait le contraire de ce que nous imposons à nos propres acteurs. »

Ces annonces ont suscité la « stupeur » et la « colère », assure la Fédération nationale bovine, dans un communiqué diffusé jeudi soir. « Cette décision est aussi incompréhensible que dangereuse pour notre filière, lance Bruno Dufayet, le président de la FNB. Nous déplorons l’incohérence totale dont fait preuve le gouvernement qui déclare, dans le même temps, vouloir valoriser un modèle d’élevage français durable, herbager, vertueux, aux garanties incomparables sur le plan sanitaire et efficace dans la lutte contre le changement climatique… et importer de façon massive des viandes répondant à des standards opposés. »




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.


23 février 2018
Apple, champion de l’évasion fiscale, est débouté de son attaque contre Attac
Lire sur reporterre.net
23 février 2018
En Chine, l’intelligence artificielle appliquée à l’élevage des cochons
Lire sur reporterre.net
23 février 2018
La pêche industrielle couvre 55 % de la surface des océans
Lire sur reporterre.net
23 février 2018
L’EPR de Flamanville présente une « anomalie notable » dans les soudures
Lire sur reporterre.net
22 février 2018
Lyon-Turin : le gouvernement italien reconnait que les chiffres du projet sont erronés
Lire sur reporterre.net
22 février 2018
La justice annule la fermeture des voies sur berge à Paris
Lire sur reporterre.net
21 février 2018
A Toulouse, les quartiers pauvres sont les plus pollués
Lire sur reporterre.net
21 février 2018
Contre la loi Asile immigration, des citoyens proposent des états généraux des migrations
Lire sur reporterre.net
20 février 2018
Deux insecticides à base de sulfoxaflor suspendus
Lire sur reporterre.net
19 février 2018
Plan « Loup » : 500 loups autorisés, 40 à abattre
Lire sur reporterre.net
19 février 2018
Les journaux les plus subventionnés sont ceux appartenant à des milliardaires
Lire sur reporterre.net
17 février 2018
Algues vertes : l’État français condamné à payer 556.000 euros
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
Les aliments ultra-transformés suspectés de favoriser le cancer
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
En Allemagne, la Deutsche Bahn investit 9,3 milliards d’euros dans les lignes de chemin de fer
Lire sur reporterre.net
15 février 2018
Devant la mobilisation, le projet minier en pays basque nord est abandonné
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Traités de libre-échange

22 février 2018
La fibre de cannabis, voie d’avenir du Rif marocain
Tribune
22 février 2018
Le gouvernement a évacué les antinucléaires de Bure. Témoignages et réactions
Info
23 février 2018
La stupidité autoritaire
Edito


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Traités de libre-échange