Le Mercosur serait un « bon » accord selon Macron, mais avec des « lignes rouges »

Durée de lecture : 1 minute

26 janvier 2018

Lors de ses vœux au monde agricole hier jeudi 25 janvier, Emmanuel Macron a indiqué que l’accord de libre-échange en discussion avec le Mercosur « peut être bon si nos lignes rouges sont tenues ». Le président de la République prononçait un discours dans le Puy-de-Dôme à Saint-Genès-Champanelle.

L’accord est en cours de négociation entre l’Union européenne d’une part et le Brésil, l’Argentine, l’Uruguay et le Paraguay d’autre part. Emmanuel Macron doit exposer ce vendredi 26 janvier 2018, à son homologue argentin Mauricio Macri, les « lignes rouges » que la France ne souhaite « pas dépasser », en particulier dans le secteur de la viande de bœuf. Il a tracé au moins deux lignes rouges : « On ne peut pas prendre des accords qui favorisent un acteur industriel ou agricole à des milliers de kilomètres qui a un autre modèle social ou un modèle environnemental qui fait le contraire de ce que nous imposons à nos propres acteurs. »

Ces annonces ont suscité la « stupeur » et la « colère », assure la Fédération nationale bovine, dans un communiqué diffusé jeudi soir. « Cette décision est aussi incompréhensible que dangereuse pour notre filière, lance Bruno Dufayet, le président de la FNB. Nous déplorons l’incohérence totale dont fait preuve le gouvernement qui déclare, dans le même temps, vouloir valoriser un modèle d’élevage français durable, herbager, vertueux, aux garanties incomparables sur le plan sanitaire et efficace dans la lutte contre le changement climatique… et importer de façon massive des viandes répondant à des standards opposés. »




24 février 2020
Top départ du débat national sur l’avenir de l’agriculture
Lire sur reporterre.net
24 février 2020
Salon de l’agriculture : des activistes ont envahi le stand du ministère
Lire sur reporterre.net
24 février 2020
ONG et syndicats demandent un plan pour une transition sociale et écologique de l’agriculture
Lire sur reporterre.net
24 février 2020
En Iran, huit écologistes condamnés à plusieurs années de prison
Lire sur reporterre.net
22 février 2020
Le gouvernement veut libérer dans l’environnement les déchets à très faible radioactivité
Lire sur reporterre.net
21 février 2020
Mille scientifiques l’affirment : « Face à la crise écologique, la rébellion est nécessaire »
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Fin d’un permis de recherches d’hydrocarbures : le gouvernement accusé de double jeu
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Le jaguar, l’éléphant d’Asie et le requin océanique seront mieux protégés
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Contre l’extension de l’aéroport de Roissy, 15 associations déposent un recours
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
L214 dévoile une nouvelle vidéo choc, tournée dans un abattoir de veaux
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
La limitation d’Airbnb devient un enjeu des municipales à Paris
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
L’épidémie de coronavirus fait baisser les émissions de CO2 de la Chine de 25 %
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Pollution radioactive de la Loire : une plainte déposée contre EDF et contre X
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Un kit pédagogique sur les poissons « oublie » le problème de la surpêche
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Élisabeth Borne stigmatise « le développement anarchique » des éoliennes
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Traités de libre-échange

22 février 2020
Le changement climatique fragilise de plus en plus les infrastructures de transport
Tribune
24 février 2020
Dans les vignobles sud-africains, les ouvriers agricoles noirs vivent l’enfer
Reportage
24 février 2020
Dans certaines cantines scolaires, la malbouffe fait son œuvre
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Traités de libre-échange