Le Parlement européen va ratifier l’Accord de Paris sur le climat

1er octobre 2016



Lors du Conseil extraordinaire des ministres de l’Environnement, vendredi 30 septembre à Bruxelles, les 28 membres de l’Union européenne ont ratifié l’accord de Paris contre le réchauffement climatique, né de la COP 21. Le Parlement européen devrait entériner cette décision mardi 4 octobre.

Du jamais vu dans l’histoire des accords internationaux et a fortiori dans celle des négociations sur le climat : l’accord de Paris pourrait entrer en vigueur dès la fin de 2016 ou au début de 2017, soit un an seulement après son adoption à Paris en décembre 2015.

Pour entrer en vigueur, l’accord de Paris doit être ratifié par au moins 55 pays comptant pour au moins 55 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Or, on y est presque. Au 30 septembre 2016, selon le décompte officiel de la convention des Nations unies pour le climat, 61 pays – dont les deux principaux émetteurs mondiaux, la Chine et les États-Unis – ont ratifié le texte, comptant pour très exactement 47,79 % des émissions. Avec les 4 % de l’Inde, qui doit ratifier le 2 octobre, et les 12 % de l’Union européenne qui se met en ordre de bataille pour le 4 octobre, le compte y est.

L’accord pourra-t-il de ce fait s’appliquer avant même 2020 ? En théorie, l’accord de Paris était censé prendre le relais de la deuxième période du protocole de Kyoto dont les dispositions s’achèvent en 2020. Mais la date de 2020 ne figure nulle part dans le texte final, au point que certains se prennent à rêver d’une mise en œuvre anticipée, plus cohérente avec l’urgence climatique.

Ce serait cependant aller un peu vite en besogne. « Nous avons besoin de définir les modalités d’application de l’accord et cela prend du temps », plaide un négociateur. Par exemple, l’accord de Paris pose le principe que l’ensemble des pays – y compris les pays en développement – devront rendre des comptes sur leurs actions en faveur du climat. Mais encore faut-il préciser les modalités de cet exercice de transparence : qui contrôle ? comment ? quel sera le degré d’exigence appliqué aux pays en développement ?

- Source : La Croix et France Info




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Soixante pays ont ratifié l’Accord de Paris


26 avril 2017
Le Parlement européen va étudier un texte favorisant la surpêche
Lire sur reporterre.net
26 avril 2017
Des eurodéputés demandent l’interdiction de la fusion Monsanto/Bayer
Lire sur reporterre.net
25 avril 2017
Aujourd’hui, c’est la journée mondiale des manchots
Lire sur reporterre.net
25 avril 2017
4 ans après le drame du Rana Plaza, peu d’amélioration pour les travailleurs au Bangladesh
Lire sur reporterre.net
25 avril 2017
Le G 20, le FMI et la Banque mondiale renoncent à parler du climat
Lire sur reporterre.net
25 avril 2017
Moteurs diesel truqués : une information judiciaire ouverte à l’encontre de PSA
Lire sur reporterre.net
24 avril 2017
Le photographe Nnoman Cadoret a été brutalisé par des policiers en civil et sans brassard
Lire sur reporterre.net
24 avril 2017
Les aires protégées africaines abritent beaucoup moins d’éléphants qu’on le pensait
Lire sur reporterre.net
21 avril 2017
Un seul candidat, Philippe Poutou, est partisan de l’abandon de la bombe atomique
Lire sur reporterre.net
21 avril 2017
Le plastique s’accumule en Arctique
Lire sur reporterre.net
20 avril 2017
Pas d’inquiétude pour l’instant sur le niveau des nappes phréatiques
Lire sur reporterre.net
20 avril 2017
Les perturbateurs endocriniens contaminent aussi les enfants
Lire sur reporterre.net
19 avril 2017
Des associations attaquent l’arrêté autorisant l’abattage des loups
Lire sur reporterre.net
19 avril 2017
Le tribunal contre Monsanto juge la firme coupable d’écocide
Lire sur reporterre.net
15 avril 2017
En Bourgogne, des faucheurs volontaires « neutralisent » un champ de colza en mutagenèse
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Climat : de COP en COP

27 février 2017
L’Ukraine veut construire une centrale solaire à Tchernobyl
Reportage
26 avril 2017
L’habitat participatif révolutionne tranquillement le vivre ensemble
Alternative
23 mars 2017
Des villages du Gard démontrent que l’accueil des réfugiés est possible et vitalisant
Alternative


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Climat : de COP en COP