Le banquier de la Société générale ? Il va bien, merci.

Durée de lecture : 1 minute

14 mai 2013 / Reuters



1,2 millions d’euros de bonus pour Frédéric Oudéa, le PDG de la Société générale.


Frédéric Oudéa, le PDG de la Société générale, voit son bonus augmenter de 75% au titre de l’exercice 2012, à près de 1,2 million d’euros, selon le document de référence de la banque.

Le montant définitif de ce bonus reste conditionné à la réalisation de certains objectifs financiers, comme le renforcement de la solvabilité financière, et à la performance boursière de l’action de la banque, précise la Société générale dans une actualisation de ce document, disponible lundi sur son site internet.

La SocGen prévoit de verser à son PDG une rémunération variable de 1,194 million d’euros, contre un bonus de 682.770 euros au titre de 2011. La rémunération fixe de Frédéric Oudéa reste en revanche inchangée à un million d’euros.

« M. Frédéric Oudéa a proposé que sa rémunération variable au titre de 2012 soit entièrement différée et convertie en actions ou équivalents cessibles sur 3 ans, entre 2014 et 2016 », précise la banque.

A titre de comparaison, Jean-Laurent Bonnafé, le directeur général de BNP Paribas, a vu son bonus augmenter de 40% pour 2012, à 1,68 million d’euros.

A la Bourse de Paris, l’action Société générale gagne 5% depuis le début de l’année, après un gain de 64,7% en 2012.






Source et photo : Reuters France

Lire aussi : Deux millions d’euros dans les poches du PDG de Vinci en 2012

28 septembre 2020
Un an après Lubrizol, les Rouennais manifestent pour la vérité
Reportage
26 septembre 2020
Covid : nous devenons une société d’androïdes masqués
Chronique
28 septembre 2020
À l’île Maurice, rébellion et autogestion contre la marée noire
Tribune




Du même auteur       Reuters