Le gouvernement sera « ferme » sur son soutien au CETA

2 octobre 2017

Le gouvernement français sera « ferme » sur son soutien au traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (CETA), dont il assurera le « service avant-vote » pour qu’il soit ratifié par le Parlement, a dit vendredi 29 septembre le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères Jean-Baptiste Lemoyne.

« Le gouvernement souhaite montrer qu’il est ferme, parce qu’on ne remet pas en cause la signature de la France sur ce traité », a affirmé Jean-Baptiste Lemoyne lors d’un colloque sur le CETA organisé par le Medef. Approuvé en février par le Parlement européen, ce traité est entré en application provisoire la semaine dernière, mais ne deviendra définitif qu’une fois voté par les 38 assemblées nationales et régionales d’Europe. A ce jour, seuls six pays l’ont validé (Croatie, Danemark, Espagne, Lettonie, Malte, Portugal).
Advertising
adikteev

« Maintenant il faut qu’on fasse leSAV », a déclaré le secrétaire d’Etat, ajoutant qu’« il y a le service après-vente, il y a aussi le service avant-vote ». « Il y a encore toute une bataille d’opinion, une bataille médiatique qui va se jouer parce qu’un certain nombre de personnes vont vouloir profiter » de ce débat au Parlement, a-t-il expliqué, évoquant sans la nommer l’opposition de gauche de La France insoumise et de son leader Jean-Luc Mélenchon.

« Il y a des personnes qui considèrent que le repli sur soi, cette idée folle d’un retour à l’autarcie, pourrait avoir du sens, et malheureusement ça peut rencontrer un écho », a jugé Jean-Baptiste Lemoyne. « Ça nous oblige à faire la preuve que cet accord est un bon accord », a insisté le secrétaire d’Etat, qui préfère « continuer à revendiquer la complexité du réel » que de « tomber dans les travers de raccourcis populistes, qui sont des contre-vérités ».




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Les 3 moyens par lesquels le Ceta va dégrader l’environnement


20 février 2018
Deux insecticides à base de sulfoxaflor suspendus
Lire sur reporterre.net
19 février 2018
Plan « Loup » : 500 loups autorisés, 40 à abattre
Lire sur reporterre.net
19 février 2018
Les journaux les plus subventionnés sont ceux appartenant à des milliardaires
Lire sur reporterre.net
17 février 2018
Algues vertes : l’État français condamné à payer 556.000 euros
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
Les aliments ultra-transformés suspectés de favoriser le cancer
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
En Allemagne, la Deutsche Bahn investit 9,3 milliards d’euros dans les lignes de chemin de fer
Lire sur reporterre.net
15 février 2018
Devant la mobilisation, le projet minier en pays basque nord est abandonné
Lire sur reporterre.net
15 février 2018
Le rapport Spinetta conseille de fermer les petites lignes de chemin de fer
Lire sur reporterre.net
14 février 2018
Le gouvernement refuse la transparence sur le projet de stockage à Belleville-sur-Loire
Lire sur reporterre.net
14 février 2018
Trois anti-Cigéo ont comparu devant la justice
Lire sur reporterre.net
14 février 2018
Niveaux des océans : la hausse s’accélère
Lire sur reporterre.net
14 février 2018
Lactalis : l’ONG Foodwatch porte plainte et « n’épargne personne »
Lire sur reporterre.net
13 février 2018
Stockage de déchets à Belleville : EDF ne dément pas, les élus réagissent
Lire sur reporterre.net
12 février 2018
Les forces obscures d’Apple contre les Jedis d’Attac
Lire sur reporterre.net
9 février 2018
Un blogueur vietnamien condamné pour avoir dénoncé une pollution
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Traités de libre-échange

16 janvier 2018
Les pêcheurs parlent : « La pêche électrique, ce n’est plus de la pêche, c’est de la destruction »
Reportage
20 février 2018
Pourquoi ne croyons-nous pas vraiment au changement climatique ?
À découvrir
19 février 2018
À Lyon, parents d’élèves et enseignants logent des écoliers sans-abri
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Traités de libre-échange