Le gouvernement sera « ferme » sur son soutien au CETA

2 octobre 2017

Le gouvernement français sera « ferme » sur son soutien au traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (CETA), dont il assurera le « service avant-vote » pour qu’il soit ratifié par le Parlement, a dit vendredi 29 septembre le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères Jean-Baptiste Lemoyne.

« Le gouvernement souhaite montrer qu’il est ferme, parce qu’on ne remet pas en cause la signature de la France sur ce traité », a affirmé Jean-Baptiste Lemoyne lors d’un colloque sur le CETA organisé par le Medef. Approuvé en février par le Parlement européen, ce traité est entré en application provisoire la semaine dernière, mais ne deviendra définitif qu’une fois voté par les 38 assemblées nationales et régionales d’Europe. A ce jour, seuls six pays l’ont validé (Croatie, Danemark, Espagne, Lettonie, Malte, Portugal).
Advertising
adikteev

« Maintenant il faut qu’on fasse leSAV », a déclaré le secrétaire d’Etat, ajoutant qu’« il y a le service après-vente, il y a aussi le service avant-vote ». « Il y a encore toute une bataille d’opinion, une bataille médiatique qui va se jouer parce qu’un certain nombre de personnes vont vouloir profiter » de ce débat au Parlement, a-t-il expliqué, évoquant sans la nommer l’opposition de gauche de La France insoumise et de son leader Jean-Luc Mélenchon.

« Il y a des personnes qui considèrent que le repli sur soi, cette idée folle d’un retour à l’autarcie, pourrait avoir du sens, et malheureusement ça peut rencontrer un écho », a jugé Jean-Baptiste Lemoyne. « Ça nous oblige à faire la preuve que cet accord est un bon accord », a insisté le secrétaire d’Etat, qui préfère « continuer à revendiquer la complexité du réel » que de « tomber dans les travers de raccourcis populistes, qui sont des contre-vérités ».




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Les 3 moyens par lesquels le Ceta va dégrader l’environnement



25 avril 2019
La banquise Arctique bat ses records de fonte
Lire sur reporterre.net
25 avril 2019
Le tribunal jugera lundi 29 avril la levée du contrôle judiciaire de Gaspard Glanz
Lire sur reporterre.net
19 avril 2019
Notre-Dame, site désormais pollué par le plomb ?
Lire sur reporterre.net
19 avril 2019
Un recours au Conseil d’État demande l’interdiction des grenades GLI-F4
Lire sur reporterre.net
18 avril 2019
Le dioxyde de titane, alias E171, sera interdit en janvier 2020
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
La société Arkolia confirme son projet de méga centrale solaire sur le Larzac
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Un nouvel observatoire pour évaluer l’action des députés européens
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Blocages à Londres : Extinction Rebellion réclame un « état d’urgence climatique »
Lire sur reporterre.net
16 avril 2019
Plus de 200 perturbateurs endocriniens retrouvés dans nos eaux de surface
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
L’exportation du lait européen en Afrique est nuisible, alerte un collectif d’ONG
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
Le glyphosate interdit au Vietnam
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
La manifestation pour la liberté de manifester brutalement empêchée à Toulouse
Lire sur reporterre.net
13 avril 2019
Appel à manifester pour les libertés samedi 13 avril
Lire sur reporterre.net
10 avril 2019
La fonte des glaciers fait monter le niveau de la mer à un rythme de plus en plus rapide
Lire sur reporterre.net
9 avril 2019
Le tribunal suspend les travaux de la déviation de Beynac, en Dordogne
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Traités de libre-échange

18 avril 2019
« Le gouvernement d’Emmanuel Macron est composé de lobbies »
Entretien
24 avril 2019
La liberté de la presse est-elle en danger sous Emmanuel Macron ?
Une minute - Une question
24 avril 2019
Le cheval de trait est de retour dans les villes bretonnes
Alternative


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Traités de libre-échange