Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Traités de libre-échange

Les collectivités territoriales anti-TAFTA se réunissent à Barcelone

Des maires et conseillers municipaux d’Europe se réunissent à Barcelone les 21 et 22 avril à l’invitation de la maire de la ville, Ada Colau, pour exprimer leur opposition aux traités transatlantiques de commerce et d’investissement (TAFTA, CETA et TiSA). Ces traités menacent directement les compétences des collectivités territoriales, estiment-ils.

Ils inaugureront le réseau international de résistance des collectivités locales à la nouvelle génération de traités commerciaux. Plus de 1 500 municipalités, villes, arrondissement et régions d’Europe ont d’ores et déjà adopté des résolutions soulignant leurs inquiétudes à l’égard du Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (communément désigné en France par le signe anglophone TAFTA), de l’accord UE-Canada qui devrait être discuté à Bruxelles à l’automne (CETA), ou de la négociation plurilatérale sur les services (TiSA).

« Le CETA sur lequel l’UE et le Canada se sont accordés a été publié récemment. Ce traité rendra beaucoup plus difficile les politiques de remunicipalisation de la fourniture d’eau, d’énergie ou d’autres services publics, explique dans un communiqué Amélie Canonne, animatrice de la Campagne Stop TAFTA en France. Les villes et collectivités seront poussées à basculer une plus grande part de leurs services publics dans le domaine marchand.  »

-  Source  :Collectif Stop Tafta.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende