Les crèmes solaires nuisent aux écosystèmes marins, dénonce l’ONG Green Cross

17 juillet 2017

Nicolas Imbert, directeur exécutif de Green Cross France, a dénoncé dimanche 16 juillet sur franceinfo l’utilisation des crèmes solaires chaque été qui met en péril les écosystèmes marins. Dans le monde, chaque année, « 25.000 tonnes [de crèmes solaires] sont déversées dans l’océan », a-t-il indiqué. Or « ces produits sont dangereux car ils vont empoisonner les micro-algues en moins de 48 heures ».

« Il y a des études scientifiques qui montrent qu’il y a une toxicité d’un certain nombre de composés dans ces crèmes solaires, mais la recherche ne va pas assez vite, a regretté Nicolas Imbert. Il convient d’appliquer le principe de précaution, dans la mesure où on ne connaîtra réellement les effets néfastes que dans 10 ou 15 ans. Nous, nous travaillons directement avec une inventeur qui étudie une formule de crème à base de micro-algues et de résidus de poissons et qui protégera bien les coraux, mais il est temps que les grands groupes innovent. Souvenez-vous, l’usage des micro-billes qui était dans toutes les crèmes et les cosmétiques. Il y a quelques années, c’était totalement banal. Mais on a découvert que ces micro-billes allaient directement dans l’estomac des poissons et oiseaux marins et les mêmes leaders des industries cosmétiques nous disait il y a quelques années que c’était n’importe quoi de critiquer les micro-billes. Finalement, ils ont fini par annoncer qu’ils arrêtaient l’usage de ces micro-billes dans leur formule de cosmétique. »

Nicolas Imbert a défendu la mise en place d’une législation en Europe, estimant que « l’enjeu sur les crèmes solaires est exactement le même que sur les perturbateurs endocriniens et pour les mêmes raisons ».




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Comment bronzer écolo - avec ou sans crème solaire


20 octobre 2018
Au mépris du climat et du rapport du GIEC, Vinci a lancé les travaux de l’autoroute GCO
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2018
Les trains Cévenol, Aubrac et Toulouse-Port Bou sauvés par un accord État-Occitanie
Lire sur reporterre.net
19 octobre 2018
Le gouvernement impose à l’Assemblée de soutenir l’huile de palme importée par Total
Lire sur reporterre.net
18 octobre 2018
Des produits chimiques très dangereux dans les objets en plastique recyclé
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2018
Le Conseil constitutionnel pourrait relancer l’enquête sur la mort de Rémi Fraisse
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2018
Le projet d’A45 est définitivement abandonné
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2018
Le mécanisme des inondations dans l’Aude - un phénomène appelé à se répéter
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2018
Remaniement : Castaner à l’Intérieur, Travert s’en va et laisse l’Agriculture à Didier Guillaume
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2018
Un leader paysan assassiné dans l’Amazonie brésilienne
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2018
En Grande-Bretagne, des opposants bloquent des opérations de fracturation hydraulique
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2018
53 personnes portent plainte en raison de la présence de glyphosate dans leur urine
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2018
L’île d’Oléron contrainte d’accepter l’implantation d’un MacDonald’s
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2018
Des pluies torrentielles dans l’Aude font six morts
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2018
Les écologistes progressent fortement aux élections en Bavière, Belgique et Luxembourg
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2018
Une indigène élue pour la première fois députée au Brésil
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Eau, mers et océans

20 octobre 2018
À Marseille, La Plaine s’embrase contre la coupe des arbres
Reportage
16 octobre 2018
Le changement climatique interpelle les citoyens, mais pas les dirigeants de Rhône-Alpes
Chronique
19 octobre 2018
« Wine Calling », l’appel des vins nature
À découvrir


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Eau, mers et océans