Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Eau, rivières, océans

Les écologistes s’inquiètent des projets d’exploitation minière au fond des océans

39 ONG menés par Seas At Risk ont appelé vendredi 9 juin la communauté internationale à stopper les projets d’exploitation minière en eaux profondes. Cet appel intervient alors que s’achève à New York la Conférence des Nations Unies sur l’océan.

“Les écosystèmes marins profonds sont fragiles et vulnérables, et les impacts environnementaux de cette exploitation minière risquent d’être colossaux et irréversibles”, écrit Seas At Risk, “les impacts environnementaux de cette exploitation minière risquent d’être colossaux et irréversibles”. D’après l’ONG, les principaux risques des projets miniers proviennent de pollution toxique, de bruits sous-marins pouvant perturber la faune, et de la destruction des fonds marins.

Aucun contrat minier n’a encore été validé par l’International seabed authority (ISA) ; mais à ce jour, cette institution de l’ONU en charge des fonds marins internationaux depuis 1982 a accordé 26 contrats d’exploration à différents pays. Cependant, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et l’Arabie Saoudite en collaboration avec le Soudan ont publié deux licences d’exploitation concernant respectivement les fonds de la mer de Bismarck et de la mer Rouge. Sea At Risk observe que “les travaux miniers n’ont pas encore commencé, mais que des plans de mines sont en cours d’élaboration”.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende