Les inondations records aux Etats-Unis provoquent une augmentation du prix mondial du maïs

Durée de lecture : 3 minutes

13 juin 2019



Depuis mars 2019, le Midwest américain est touché par la plus longue série d’inondations observée depuis la grande crue du Mississippi de 1927. L’ampleur de l’inondation a aussi battu des records dans certains endroits. A cela, il faut ajouter le fait que les 12 mois derniers mois ont été plus humides de l’histoire des États-Unis.

Ces inondations sont des marqueurs de l’impact de la crise climatique sur les conditions météorologiques habituelles : les précipitations annuelles dans le Midwest ont augmenté et le laps de temps entre les épisodes de fortes précipitations est de plus en plus court.

Selon Dr Kevin Trenberth, scientifique au National Center for Atmospheric Research, « Les précipitations varient considérablement d’une année à l’autre et le phénomène El Niño est la principale cause de ce changement. Cette année, nous observons pour l’instant un faible El Niño et il a joué un rôle important dans l’élimination de la sécheresse en Californie et ailleurs. Cependant, les variations climatiques et le réchauffement des océans qui en résulte signifient qu’il y a plus d’humidité dans les tempêtes, ce qui augmente les chutes de neige et la pluie et donc provoque des inondations. El Niño contribue également à la persistance de ces schémas et une autre conséquence est que d’autres régions, plus au nord, souffrent de la sécheresse. »

Impact sur la production de maïs

Certains des États les plus touchés sont de grands producteurs de maïs, dont l’Illinois, l’Iowa et le Nebraska (les trois principaux États producteurs de maïs aux États-Unis). Ces inondations qui s’éternisent dans le temps impactent la plantation de maïs (la date limite de plantation dans les États touchés se situe entre fin mai et début juin). Selon le gouvernement américain, au 2 juin 2019, seulement 67 % du maïs prévu avait été planté soit le taux le plus faible depuis dix ans. La production américaine de maïs en 2019-2020 se situera entre 326 et 348 millions de tonnes, contre 381 millions de tonnes estimées par le gouvernement américain, selon une analyse de l’Université de l’Illinois. Cela signifie une baisse de 3 à 5 % de l’offre mondiale de maïs directement imputable à ces inondations.

Les prix du maïs ont grimpé en réponse aux prévisions de réduction de la production américaine : en mai 2019, les prix du maïs ont augmenté de 24 %, atteignant leur plus haut niveau en trois ans. Selon l’analyse de l’Université de l’Illinois, les prix pourraient encore augmenter de 36 à 52 %. Comme le prix du maïs est établi internationalement, les inondations aux États-Unis auront des répercussions sur les achats de maïs partout dans le monde. A noter, les États-Unis prévoyaient d’exporter environ 58 millions de tonnes de maïs en 2019-20.

- Source : Courriel de l’European climate foundation

- Photo : NBC





Lire aussi : Ces aliments qui vont disparaître avec le changement climatique


3 juin 2020
La sixième extinction de masse s’accélère à un rythme vertigineux
Lire sur reporterre.net
3 juin 2020
Disparition de l’élevage et concentration des fermes : la Safer s’inquiète
Lire sur reporterre.net
3 juin 2020
Les piscines de matières radioactives de La Hague prêtes à déborder, selon l’ASN
Lire sur reporterre.net
3 juin 2020
Le printemps 2020 est le deuxième plus chaud enregistré en France
Lire sur reporterre.net
3 juin 2020
Sécheresse : neuf départements connaissent déjà des restrictions d’eau
Lire sur reporterre.net
2 juin 2020
En Amazonie, une campagne pour protéger les Yanomami du Covid-19 et des orpailleurs est lancée
Lire sur reporterre.net
2 juin 2020
Des militants recouvrent des publicités en soutien à Alex Montvernay, jugé mardi 2 juin
Lire sur reporterre.net
30 mai 2020
Des oiseaux englués dans du pétrole plus d’un an après le naufrage du « Grande America »
Lire sur reporterre.net
30 mai 2020
Uber balance des dizaines de milliers de vélos Jump à la décharge
Lire sur reporterre.net
29 mai 2020
La COP26 de Glasgow reportée à novembre 2021
Lire sur reporterre.net
29 mai 2020
En Belgique, action de détournement publicitaire au nom de la priorité climatique
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
Actions antinucléaires à Paris, Lyon et dans la Drôme pour réclamer la fermeture de la centrale du Tricastin, âgée de 40 ans
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
« Le Monde d’après » : une floraison de propositions
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
L’Autorité de sûreté nucléaire pointe un recul de la rigueur chez EDF
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
Des incendies « zombies » en Arctique inquiètent les scientifiques
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Agriculture et climat

2 juin 2020
Dans les Balkans, bergers et biologistes s’unissent pour sauver les derniers vautours
Reportage
2 juin 2020
La voûte céleste envahie par les milliardaires du numérique
Tribune
14 avril 2020
La solidarité, vaccin et remède contre la pandémie
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Agriculture et climat