Faire un don
59763 € récoltés
OBJECTIF : 120 000 €
50 %
Pour une presse libre comme l'air ! Soutenir reporterre

Les inondations records aux Etats-Unis provoquent une augmentation du prix mondial du maïs

Durée de lecture : 3 minutes

13 juin 2019

Depuis mars 2019, le Midwest américain est touché par la plus longue série d’inondations observée depuis la grande crue du Mississippi de 1927. L’ampleur de l’inondation a aussi battu des records dans certains endroits. A cela, il faut ajouter le fait que les 12 mois derniers mois ont été plus humides de l’histoire des États-Unis.

Ces inondations sont des marqueurs de l’impact de la crise climatique sur les conditions météorologiques habituelles : les précipitations annuelles dans le Midwest ont augmenté et le laps de temps entre les épisodes de fortes précipitations est de plus en plus court.

Selon Dr Kevin Trenberth, scientifique au National Center for Atmospheric Research, « Les précipitations varient considérablement d’une année à l’autre et le phénomène El Niño est la principale cause de ce changement. Cette année, nous observons pour l’instant un faible El Niño et il a joué un rôle important dans l’élimination de la sécheresse en Californie et ailleurs. Cependant, les variations climatiques et le réchauffement des océans qui en résulte signifient qu’il y a plus d’humidité dans les tempêtes, ce qui augmente les chutes de neige et la pluie et donc provoque des inondations. El Niño contribue également à la persistance de ces schémas et une autre conséquence est que d’autres régions, plus au nord, souffrent de la sécheresse. »

Impact sur la production de maïs

Certains des États les plus touchés sont de grands producteurs de maïs, dont l’Illinois, l’Iowa et le Nebraska (les trois principaux États producteurs de maïs aux États-Unis). Ces inondations qui s’éternisent dans le temps impactent la plantation de maïs (la date limite de plantation dans les États touchés se situe entre fin mai et début juin). Selon le gouvernement américain, au 2 juin 2019, seulement 67 % du maïs prévu avait été planté soit le taux le plus faible depuis dix ans. La production américaine de maïs en 2019-2020 se situera entre 326 et 348 millions de tonnes, contre 381 millions de tonnes estimées par le gouvernement américain, selon une analyse de l’Université de l’Illinois. Cela signifie une baisse de 3 à 5 % de l’offre mondiale de maïs directement imputable à ces inondations.

Les prix du maïs ont grimpé en réponse aux prévisions de réduction de la production américaine : en mai 2019, les prix du maïs ont augmenté de 24 %, atteignant leur plus haut niveau en trois ans. Selon l’analyse de l’Université de l’Illinois, les prix pourraient encore augmenter de 36 à 52 %. Comme le prix du maïs est établi internationalement, les inondations aux États-Unis auront des répercussions sur les achats de maïs partout dans le monde. A noter, les États-Unis prévoyaient d’exporter environ 58 millions de tonnes de maïs en 2019-20.

- Source : Courriel de l’European climate foundation

- Photo : NBC



Lire aussi : Ces aliments qui vont disparaître avec le changement climatique



14 juin 2019
Gilets jaunes : les tirs de LBD et de grenades ont explosé en 2018
Lire sur reporterre.net
13 juin 2019
En Bretagne, la préfète demande à un maire de réautoriser les pesticides dans sa commune
Lire sur reporterre.net
13 juin 2019
Privatisation d’Aéroports de Paris : la collecte des signatures pour le référendum a commencé
Lire sur reporterre.net
13 juin 2019
Les inondations records aux Etats-Unis provoquent une augmentation du prix mondial du maïs
Lire sur reporterre.net
13 juin 2019
Le Conseil de l’UE accroît l’opacité de l’évaluation des OGM
Lire sur reporterre.net
12 juin 2019
Concilier croissance économique et écologie : le « en même temps » du Premier ministre
Lire sur reporterre.net
12 juin 2019
Le journaliste Taha Bouhafs brutalisé et arrêté alors qu’il couvrait une manifestation
Lire sur reporterre.net
12 juin 2019
500 € avec sursis pour les décrocheurs de portraits de Macron
Lire sur reporterre.net
12 juin 2019
Chaque semaine, nous ingérons l’équivalent d’une carte de crédit en plastique
Lire sur reporterre.net
12 juin 2019
Le changement climatique va faire disparaître jusqu’à 17 % de la biomasse des animaux marins
Lire sur reporterre.net
11 juin 2019
Les navires de croisière polluent plus que toutes les voitures européennes
Lire sur reporterre.net
10 juin 2019
Les gardes forestiers ont manifesté contre la privatisation de l’ONF
Lire sur reporterre.net
10 juin 2019
Loi Mobilités : les députés rejettent les amendements proposant la fin de vente des véhicules thermiques dès 2030
Lire sur reporterre.net
10 juin 2019
La « zone morte » du golfe du Mexique s’agrandit encore
Lire sur reporterre.net
7 juin 2019
La France est le plus gros pollueur par les déchets plastiques de la Méditerranée
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Agriculture et climat

17 juin 2019
L’écologie people à l’assaut du plateau de Millevaches
Tribune
15 juin 2019
Fatima Ouassak : « Dans les quartiers populaires, l’écologie semble réservée aux classes moyennes et supérieures blanches »
Entretien
15 juin 2019
La fermeture des maternités, symbole de l’abandon des petites villes
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Agriculture et climat