Nicolas Hulot prolonge un permis de recherche d’hydrocarbures de Total au large de la Guyane

21 septembre 2017

Le ministère de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d’exploration d’hydrocarbures « Guyane Maritime », détenu par Total au large de ce département français d’outre-mer, selon un arrêté publié jeudi 21 septembre au Journal officiel.

Total, accompagné de Shell et d’une filiale de Tullow Oil, tous deux maintenant retirés du projet, avait obtenu en 2011 ce permis, qui a pris fin en juin 2016. Ce permis est désormais valable « jusqu’au 1er juin 2019 », précise l’arrêté, et il est le seul qui fera l’objet d’une telle autorisation en Guyane, en vertu de la future loi visant à mettre fin à la production française d’hydrocarbures d’ici à 2040.

Cette loi, que le gouvernement veut faire adopter d’ici à la fin de l’année, prévoit de ne pas renouveler les concessions d’exploitations existantes au-delà de 2040. Mais, pour éviter tout risque de contentieux, l’État a prévu d’autoriser l’octroi d’une concession d’exploitation dans la foulée d’une éventuelle découverte et de prolonger les permis exclusifs de recherche déjà attribués. C’est ce dernier point qui vaut à Total cette prolongation du permis « Guyane Maritime ».

« A quelques jours de l’examen du projet de loi qui vise officiellement à “mettre fin à la recherche et à l’exploitation des hydrocarbures conventionnels et non conventionnels”, cette décision, et l’opacité dans laquelle elle a été prise - nous n’en étions pas informés avant de lire le JO alors que nous sommes en contact avec le cabinet du ministre à propos d’amendements pour améliorer le projet de loi - ne cessent d’étonner, a réagi Maxime Combes, d’Attac France, dans un communiqué. Se dirige-t-on vers la fin des énergies fossiles en France ? Pas vraiment donc, et pas suffisamment vite. En Guyane, Total pourrait ainsi obtenir, grâce au droit de suite qui n’est pas remis en cause par le projet de loi, une concession minimale de 25 ans, conduisant à de l’exploitation pétrolière sur le territoire français jusqu’en 2044, a minima. »

  • Sources : Romandie et Attac France (courriel)



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Hydrocarbures : le gouvernement a plié devant les intérêts miniers


22 septembre 2018
Greenpeace et ANV-Cop21 se mobilisent pour empêcher Total de polluer le Récif de l’Amazone
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2018
La centrale à biomasse de Gardanne en quête d’un repreneur
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2018
Le livre décrivant l’économie mondiale de la tomate censuré en Italie
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2018
Pour l’environnement, la loi Élan est un bond en arrière
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
Le gouvernement lance une consultation sur la gestion des déchets radioactifs
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
François de Rugy confirme la réintroduction d’ourses dans les Pyrénées
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
Le tribunal de Strasbourg suspend l’abattage d’un alignement d’arbres
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
Narbonne : une détonation et un incendie sur le site nucléaire Orano de Malvési
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2018
Hambach : un mort lors de l’évacuation de la forêt
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2018
Des multinationales, dont L’Oréal, toujours impliquées dans la déforestation pour l’huile de palme, selon Greenpeace
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2018
Opération contre la Société générale : sept militants non violents convoqués au commissariat
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Stocamine : un rapport parlementaire recommande de retirer les déchets toxiques
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Loi Alimentation et agriculture : quasi statu quo après la seconde lecture des députés
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Des membres de l’Acipa lancent une nouvelle association, « NDDL Poursuivre ensemble »
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Près de 9.000 personnes ont manifesté leur soutien à la Zad de Hambach, contre le charbon et pour la forêt
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Mines et Gaz de schiste

21 septembre 2018
À Hambach, les batailles de l’esprit
Édito
22 septembre 2018
Comment sensibiliser les médias et le public à la faune sauvage ?
Une minute - Une question
22 septembre 2018
« La politique agricole commune doit être profondément réformée  »
Entretien


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Mines et Gaz de schiste