Uber doit opter pour des véhicules propres, demandent des ONG du monde entier

Durée de lecture : 2 minutes

21 novembre 2019



Aux États-Unis et en Europe, une large coalition d’ONG environnementales telles que le Sierra Club, Nabu, Respire, MilieuDefensie, Bond Beter Leefmilieu, Les Chercheurs d’Air et Transport & Environment lance ce jeudi 21 novembre la campagne #TrueCostOfUber. Cette action collective vise à sensibiliser les citoyens et les municipalités comme Paris, Bruxelles, Berlin, Amsterdam, Anvers et Manchester, et à pousser Uber à proposer uniquement des véhicules propres d’ici à 2025.

« L’entreprise doit aider ses conducteurs à remplacer leurs véhicules thermiques par des véhicules électriques, comme elle le fait déjà Londres », déclarent les ONG.

Elles appuient leur campagne sur un rapport de l’ONG européenne Transport & Environnement, qui indique que Uber « ajoute des trajets routiers supplémentaires sur les routes urbaines, en très grande majorité effectués avec des moteurs diesel ».

L’étude indique qu’en France, où le marché du taxi a été libéralisé en 2015, le nombre de chauffeurs enregistrés a doublé en trois ans (il est passé de 15.000 en 2016 à 30.000 en 2019). À Paris et Londres, les kilomètres effectués par ces voitures supplémentaires produisent environ 515 kilotonnes d’émissions de CO2 par an, soit 250.000 voitures supplémentaires appartenant à des particuliers.

De plus, « en France, des données du gouvernement indiquent que fin 2017, 90 % des VTC enregistrés étaient des véhicules diesel. Or ces véhicules constituent la principale source d’émission de NOx [oxyde d’azote] dans les villes européennes », relève l’association française Respire. Elle rappelle également que « si l’Union Européenne veut atteindre les objectifs de l’Accord de Paris et limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C, elle doit réduire à zéro les émissions des voitures avant 2050. Dans l’idéal, la vente de véhicules diesel et essence doit donc être interdite en 2030 – au plus tard en 2035. »






16 juillet 2020
Abandon définitif du projet d’autoroute A45
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2020
Notre-Dame-des-Landes : plus de 300 gendarmes expulsent des cabanes de la Zad
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2020
La crise climatique a amplifié la canicule en Sibérie
Lire sur reporterre.net
15 juillet 2020
Blanchisserie nucléaire : rejet du recours déposé par les opposants
Lire sur reporterre.net
15 juillet 2020
Des gants et des masques ont été retrouvés dans sept grands fleuves européens
Lire sur reporterre.net
13 juillet 2020
Une partie du plastique européen est rejeté dans les océans en Asie
Lire sur reporterre.net
13 juillet 2020
La production de pétrole de schiste a atteint son pic aux Etats-Unis
Lire sur reporterre.net
13 juillet 2020
Aux États-Unis, victoire des Sioux contre un oléoduc géant
Lire sur reporterre.net
11 juillet 2020
La baleine franche de l’Atlantique Nord est au bord de l’extinction
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
Pollution de l’air : le Conseil d’État ordonne au gouvernement d’agir, sous astreinte de 10 millions d’euros par semestre
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
Lubrizol poursuit sa réouverture progressive, au grand dam des associations et élus locaux
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
Budget : les députés ne prennent pas en compte les mesures de la Convention climat
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
La justice condamne la construction illégale du barrage de Caussade
Lire sur reporterre.net
9 juillet 2020
Projet T4 de terminal à Roissy : 0/20, à revoir, selon l’Autorité environnementale
Lire sur reporterre.net
9 juillet 2020
Le projet de Center Parcs à Roybon est abandonné, grâce aux luttes
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Pollutions
15 juillet 2020
L’inquiétude monte autour du méthane, l’autre bombe climatique
Info
16 juillet 2020
Malgré la déforestation en Amazonie, l’Europe veut signer le traité avec le Mercosur
Info
16 juillet 2020
Castex et Macron parlent d’écologie, mais restent dans le grand flou
Info


Sur les mêmes thèmes       Pollutions